Accueil » CULTURE » Festival de l’habit traditionnel (Culture). Le burnous et la melhfa ressuscités à Mostaganem

Festival de l’habit traditionnel (Culture). Le burnous et la melhfa ressuscités à Mostaganem

Loin des feux de la rampe, le burnous et la melhfa ( haïk ) ont été fêtés, avant-hier, au jardin du 20 Août ( Bab – El – Arsa ) Mostaganem. Le costume traditionnel Algérien renferme un pan de notre histoire qui doit être sauvegardé à travers ce genre de festival, placé cette année sous le thème  » l’habit traditionnel Algérien  » à l’initiative d’horizon bleu et l’association « al aliya » avec comme invité d’honneur l’association « m’lamet al hdar » d’Oran composé de Lahouari Atli poète, Houria Baba chanteuse et Lahouari Merazi ambassadeur du vêtement authentique Oranais et la présence remarquée de Melle Mansouria El Alia Messafri, actrice, maquilleuse professionnelle cinématographique et mannequin de l’habit traditionnel. Cette manifestation, dira Mr Houari Kaid Omar, membre de l’association Al Alya, a pour objectif de sauvegarder cet habit traditionnel  »burnous  » tissé à base de laine souvent de couleur marron porté par les hommes. Les femmes portent également un habit du même genre mais différent, confectionné en coton. Lors du mariage Algérien,  la femme porte un burnous spécifique et qui constitue un symbole vestimentaire. Fêté et remis au goût du jour dans cette région profondément attachée aux us et coutumes et au patrimoine jalousement gardé, le festival mostaganemois a abrité également un défilé de mode du burnous et de la melhfa, cette image est une fresque de beauté dans sa force de dignité sublime qui nous rappelle ce que furent nos mères, nos grands-mères, nos aïeuls. El Melhfa au-delà de sa fonction vestimentaire traditionnelle était un acte de résistance contre la politique coloniale de déculturation. Par sa seule présence dans l’espace public. Cet événement a vu la présence du président de la fédération artistique des arts et de la culture de mostaganem, Mr Zenati et de plusieurs académiciens et chercheurs qui ont misé sur la nécessité d’étudier scientifiquement, de rassembler et de faire connaître le patrimoine Algérien dans tous ses états, en tant que richesse économique ainsi que dans la consécration de l’identité nationale.., à la fin de cet événement un jumelage a été signé entre l’association Al Aliya d’Oran et l’association « horizon bleu » de Mostaganem dont le but est de partager l’expertise des associations, de s’entraider, de se soutenir et de combiner les expertises afin de développer des activités et des projets communs.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Circulation routière et transport public. Les grands points noirs de la ville

L’un des points noirs dont ...

Commerce informel. Terrains agricoles squattés et exploités illicitement

La réglementation en matière d’urbanisme ...

Prolifération de chiens errants. Incivisme, laisser aller et inquiétude

Ecumant les cités à la ...

Rideaux baissés. Le calvaire des Oranais pendant l’Aïd El Fitr

En dépit des assurances de ...

Association coeur ouvert «Lala». La solidarité au rendez-vous

L’élan de solidarité demeure une ...