Accueil » CHRONIQUE » FAO, tout s’envole !

FAO, tout s’envole !

Les prix des produits alimentaires mondiaux ont augmenté en mars, après une baisse continue de 7 mois, révèle l’indice des prix des denrées alimentaires de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture «FAO». Le prix des huiles végétales, des produits laitiers et des viandes a augmenté, tandis que celui du sucre et des céréales a diminué. L’indice des prix des denrées alimentaires, calculé par la FAO, a augmenté de 1,1 % en mars par rapport à février, principalement en raison de la hausse des cours des huiles végétales. Cette hausse a compensé une nouvelle baisse du cours des céréales.
Sur une base annuelle, les prix ont néanmoins diminué de 7,7 % par rapport à mars 2023. La croissance des prix en mars a été principalement stimulée par une augmentation de 8 % de l’indice FAO du prix des huiles végétales, qui a atteint son plus haut niveau sur un an. La FAO note que les cotations des huiles de palme, de soja, de tournesol et de colza ont toutes augmenté, contribuant ainsi à cette augmentation des prix. Les prix des céréales ont baissé de 2,6 %, notamment en raison de la concurrence à l’exportation entre l’Union européenne, la Russie et les États-Unis. Le riz a également enregistré une baisse, tandis que le maïs a augmenté en raison de problèmes logistiques en Ukraine. Les prix du sucre ont chuté de 5,4 % en raison de la production accrue en Inde, de la récolte améliorée en Thaïlande et des importantes exportations du Brésil. Vendredi, les contrats à terme sur le blé américain ont atteint leur plus haut niveau en un mois, les préoccupations météorologiques printanières dans l’hémisphère nord et les tensions accrues en mer Noire perturbant le marché.
Le soja a progressé tandis que le maïs a reculé, les investisseurs évaluant les perspectives d’ensemencement aux États-Unis après des pluies généralement favorables dans la ceinture agricole du Midwest et une concurrence croissante des exportations sud-américaines. Sur la semaine, les marchés du maïs et du soja ont enregistré des baisses, tandis que le blé a enregistré une troisième hausse hebdomadaire consécutive, soutenu par des rumeurs de retards dans les cargaisons d’exportation russes et des attaques de drones sur les ports céréaliers de la mer Noire.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Cancer, tout pour un diagnostic précoce

En Algérie, environ 55 000 ...

Netanyahu isolé, la victoire de la Palestine!

Lundi, le procureur de la ...

L’Emir Abdelkader revient cette semaine!

Les historiens de la Commission ...

Du nouveau pour les urgences sanitaires

Les 196 États membres du ...

L’optimisme de l’OPEP

L’OPEP et l’Agence internationale de ...