Accueil » CHRONIQUE » Faire de l’opposition par incendies criminels!?

Faire de l’opposition par incendies criminels!?

Comme on l’avait soupçonné dès le début de l’événement, il s’est bel et bien avéré que les incendies de forêts déclenchés au même moment et à plusieurs endroits du pays, sont, sans l’ombre d’un doute, d’origine criminelle. Qui sont ces gens qui avaient l’intention de porter gravement atteinte au patrimoine sylvestre national. Je n’insinue pas ici les « pauvres » exécutants de ce forfait macabre, mais je vise par-là les soi-disant «cerveaux» lâches et criminels qui se trouvent derrière. Il n’y a pas de doute, également, que ces actes lugubres seraient une façon, bien que lâche et sans scrupule, de faire de l’opposition au régime en place. Les aventures ratées au cours du hirak, visant à entrer le pays dans un chaos évité de justesse, grâce à la vigilance d’un peuple ayant préféré un mouvement vers le changement, progressivement radical, mais pacifique et responsable. Les assoiffés du pouvoir ayant eu beaucoup de mal à quitter l’habitacle du commandement du pays. Ces gens sans scrupules, des voleurs, des traîtres, dont une grande partie de cette bande est incarcérée, mais le reste circule librement sans la moindre gêne. Il y a un changement qui s’opère, bien que sérieusement entravé par l’avènement inopportun de la pandémie du Covid 19. De l’autre côté du champ de bataille, il existe une farouche opposition à tout changement possible. Pourquoi ? Parce que ce changement ne s’aligne pas avec les intérêts de cette opposition qui s’est vu avoir perdu presque tous les privilèges dont elle jouissait pendant une vingtaine d’années ou peut-être bien davantage. Donc, ils veulent déclarer la guerre au nouveau régime en incendiant toutes les forêts du pays. La seule issue, c’est bien d’organiser un système efficace de vigilance nationale où chaque algérien honnête et intègre est appelé à s’y engager corps et âme. Les services de sécurité ne peuvent pas, à eux seuls, contenir les visées terroristes de cette bande maléfique. S’ils ont osé toucher cette fois au patrimoine forestier, ils n’hésiteront pas à toucher gravement des points névralgiques sur des installations économiques stratégiques telles que les complexes énergétiques du pays. Nous sommes dans un pays à régime démocratique pluraliste qui donne le droit absolu à l’opposition et à l’opinion opposée. Ce n’est pas encore, certes, quelque chose de parfait… mais c’est quand même, une démocratie naissante qui est en train de se faire une place respectable dans la culture politique nationale.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Enfin ! Les maires auront plus de prérogatives !

Il y a une semaine ...

Entrée en vigueur de l’embargo sur le pétrole russe. L’Europe tiendra-t-elle le coup?

Une première dans les annales. ...

Guerre et pétrole

Paraît-il, nous sommes en train ...

La drogue et… ses interminables histoires

Avant d’aborder la très «consommée» ...

Enfin, le Rai patrimoine mondial !

Ce n’est pas la première ...