Accueil » ORAN » Face à la dégradation de l’environnement. Le wali tance les élus locaux

Face à la dégradation de l’environnement. Le wali tance les élus locaux

L’environnement va de plus en plus mal. Le constat a été fait depuis longtemps, mais rien ne semble être fait, du moins concrètement pour remédier à la situation. Une tournée à travers n’importe quel quartier pourrait suffire pour découvrir cette réalité amère qui ne cesse de décevoir, aussi bien ses habitants que ses visiteurs. Ce constat qui revient tel un leitmotiv dans la bouche de tout un chacun, sur l’ampleur de la saleté qui affecte tous les coins et recoins. Oran perd de plus en plus son prestige et ne cesse de voir son image de marque amochée. Le phénomène qui n’a pas manqué d’attirer l’attention des citoyens et surtout du wali d’Oran, sur ce fait, ce dernier n’a pas été avec le dos de la cuillère pour pointer du doigt les responsables de la gestion des ordures, c’est la saleté qui caractérise certaines ruelles de cette commune, qui n’a pas été épargnée par la clochardisation avancée que connaissent depuis quelques années la plupart des quartiers et cités d’Oran. C’est un problème de ramassage des ordures qui se fait mal par certains concessionnaires et l’absence de balayage, après le passage des éboueurs et en cours de journée, les rues sont de plus en plus sales, les détritus les jonchent à longueur de journée, ont remarqué les habitants des différents quartiers, qui s’étonnent de ne plus voir passer les balayeurs à intervalles régulier comme à l’accoutumée.  »Est-ce que cette mission de balayage a disparu ? Ce phénomène est constaté dans la majorité des secteurs de la ville d’Oran, les habitants se plaignent en plus de la poussière qui semble s’être incrustée dans les rues et cités. Elle est due, selon eux, à la boue charriée par temps de pluie. Celle-ci se dépose le long des trottoirs pour se transformer, en été, en poussière que le trafic automobile contribue à éparpiller rendant l’air irrespirable. Les élus actuels et futurs doivent comprendre que l’ère des incapables et des incompétents est révolue.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Véhicules hippomobiles. Un phénomène qui résiste à la modernité

Les véhicules tractés par des ...

En l’absence de contrôle et de l’application de la loi. Des cités neuves défigurées par des transformations anarchiques

La ville d’Oran a vécu ...

Environnement. Un minimum de discipline pour une ville propre

«La propreté fait partie intégrante ...

Nids-de-poule, affaissements, fosses… La voirie de tous les dangers

Le réseau routier d’une ville ...

Quartier de Choupot. Les rues Soufi Zoubida et Smain Med sombrent dans le désordre

A Hai Abdelmoumene (Ex-Choupôt), la ...