Accueil » RÉGIONS » Examens de fin d’année scolaire à Tissemsilt. Les préparatifs battent leur plein

Examens de fin d’année scolaire à Tissemsilt. Les préparatifs battent leur plein

Les préparatifs des examens de fin d’année scolaire 2020-202,1 pour les trois paliers et les dispositions organisationnelles et logistiques inhérents à ces échéances, ont été, ce mercredi dernier, au menu du conseil de l’exécutif de la wilaya et auquel ont pris part les responsables de tous les secteurs concernés. Selon le directeur de l’éducation, ils seront 19 094 candidats à passer les différentes épreuves des examens (6e, BEM et BAC), à partir du 2 Juin jusqu’au 24 juin 2021. Les candidats seront répartis à travers 161 centres de déroulement. Concernant la correction des copies de ces trois examens, le même dispositif que celui des années précédentes a été retenu pour cette année, à savoir trois centres de correction. Il s’agit du CEM «Taleb M’hamed» de Tissemsilt pour la correction des épreuves de l’examen de fin du cycle primaire et le lycée «Saâd Dahleb» de Laâyoune pour la correction des copies du BEM. Pour ce qui est du baccalauréat, le lycée «11 Décembre» de Tissemsilt a été réquisitionné pour la correction (des copies d’autres wilayas). Les épreuves des langues arabe et française et des mathématiques de l’examen de fin du cycle primaire se dérouleront le 2 juin 2021. Pour l’examen du Brevet d’enseignement moyen (BEM), les épreuves se dérouleront sur trois jours à partir du 15 juin et concerneront 9 matières, outre l’épreuve de langue amazighe pour les élèves concernés. L’examen du Baccalauréat se déroulera à partir du 20 juin et les épreuves s’étaleront sur (04) jours pour les candidats des branches Langues étrangères, Lettres et Philosophie et (05) jours pour les branches Sciences expérimentales, Mathématiques, Maths techniques et Gestion et Economie. Quant à la restauration, le directeur de l’éducation, a précisé qu’elle sera assurée pour les candidats et le personnel d’encadrement qui bénéficieront de repas améliorés et de qualité en plus de bouteilles d’eau minérale durant le déroulement des épreuves. Plus de 8 685 encadreurs seront mobilisés pour encadrer ces épreuves des trois paliers, du 02 au 24 juin prochain. Pour les examens d’entrée en première année moyenne, la correction se fera au niveau du CEM «Taleb M’hamed» de Tissemsilt. Concernant le baccalauréat, la correction (des copies d’autres wilayas) se fera au niveau du lycée «11 Décembre» de Tissemsilt. Pour la correction des épreuves du BEM se fera au niveau du lycée «Saad Dahleb» de Laâyoune. Dans le même contexte, les centres d’examens ont été raccordés à la direction de l’éducation à l’aide d’un réseau téléphonique pour parer à tout imprévu et prendre en charge tout problème pouvant survenir lors du déroulement de ces examens. Ainsi des véhicules seront mobilisés pour transporter les sujets d’examens puis les feuilles d’examens vers les centres de corrections. La direction de l’éducation de la wilaya de Tissemsilt a prévu des mesures pour la prise en charge médicale et psychologique des candidats, chaque centre sera doté d’une équipe médicale. Par ailleurs, des mesures de sécurité pour assurer le bon déroulement des examens ont été prises. Dans son intervention, lors de l’ouverture des travaux de cette réunion, le wali a insisté sur les moyens mis en place pour un bon déroulement des épreuves des trois examens (6e, BEM et bac), notamment l’accueil, la restauration, la couverture sanitaire et le transport des candidats dans de très bonnes conditions ainsi que sur les opérations de coordination avec les différents partenaires du secteur pour la réussite. “Désormais, vous êtes en état d’alerte pour prendre toutes les mesures adéquates afin de pallier toute défection avant, durant et à la fin des examens”, a-t-il averti. Le wali a insisté sur la prise de mesures préventives afin de protéger les jeunes potaches contre la propagation de la pandémie du COVD19. Abordant les différents points consacrés au conseil de wilaya liés à l’alimentation eau potable pour les habitants de la wilaya de Tissemsilt, le chef de l’exécutif local a mis l’accent sur l’importance d’accélérer le rythme d’avancement des actions. L’Alimentation en Eau potable est assurée par les eaux de surface des barrages (Barrage de Koudiet Rosfa de 40 000 m3/j, Deurdeur de 9 000 m3/j), soit un volume Eaux de Surface total de 49 000 m3/j, Les eaux souterraines par un volume de 4 900 m3/j, soit un volume global de 53 900 m3/j. Le programme prévisionnel pendant la saison estivale, sera comme suit: 73 % de la population est desservie au quotidien (H24 et plage de 04 à 14 heures). 17 % de la population est desservie en 1j/2 avec une plage horaire de 04 à 12 heures. 10 % de la population est desservie en 1j/3 avec une plage horaire de 02 à 08 heures, Et l’amélioration de la distribution touchera (03) communes après l’intervention et la réparation des fuites, sera comme suit: Theniet El Had: l’élimination de la fréquence de 1j/3 qui passera à 1j/2. Bordj Emir Abdelkader: 55% de la population passera de 1j/2 au quotidien. L’amélioration de la plage horaire de distribution de deux (02) heures pour la commune de Khemisti et Youssoufia. Sur les 287 zones d’ombre recensées, 122 zones sont raccordées en eau potable (dont 64 sont gérées par les services de l’ADE), et les travaux de raccordement pour 39 zones sont en cours de réalisation. Dans le cadre du programme PSD 2020, la wilaya a bénéficié d’une opération: Réhabilitation, Réalisation de captage de sources y compris leurs raccordements à travers la wilaya. Cette action concerne 42 sources et touchera 34 Douars répartis sur 14 communes. Le chef de l’exécutif a mis l’accent sur l’importance d’accélérer le rythme d’avancement des actions. Par ailleurs, 307 opérations et de projets de développement au profit des zones isolées, parmi lesquels 307 ont été jusqu’à présent pris en charge, alors que 184 opérations achevées, 87 en cours de réalisation et 36 opérations en cours de lancement, soit ces 36 opérations seront lancées le 23 Mai 2021. M. Abbes Badaoui, wali de Tissemsilt, a instruit les chefs de daïras et présidents des APC à l’impératif d’accélérer le rythme de réalisation des différents projets accusant un retard au niveau des zones isolées et de respecter les délais impartis, préconisant de doter ces zones, en eau potable pour atténuer la souffrance des citoyens,.M. Abbes Badaoui a appelé, en outre, à une plus grande ouverture sur les chaînes d’information et de communication pour une diffusion optimale des informations et des nouveautés, et partant une meilleure prise en charge des doléances des citoyens, notamment en ce qui concerne les projets en cours de réalisation, et ce dans le but d’éclairer l’opinion publique. A cet effet, il a rappelé l’enveloppe financière « considérable » affectée par l’Etat à la prise en charge des zones d’ombre, de par les moyens matériels et humains déployés pour l’aboutissement de ce « noble » projet, appelant à la poursuite des efforts dans ce sens, et « à l’écoute de toutes les préoccupations, en demeurant ouverts à toute proposition afin de surmonter d’éventuels entraves car le dialogue et l’échange de vues est le seul moyen de parvenir à des solutions utiles susceptibles de booster les capacités du secteur pour relever les différents défis » Dans la wilaya de Tissemsilt, les zones isolées, dont la situation a été plus d’une fois examinée, lors des rencontres du conseil de wilaya et lors des visites effectuées par le wali sur le terrain, continuent de faire l’objet de la plus haute attention des pouvoirs publics, qui s’attellent, même en ces temps de pandémie, à investir ces zones éloignées pour évaluer l’état d’avancement de programmes à même d’améliorer les conditions de vie des citoyens. Partout, en effet, au cœur de ces zones isolées de cette vaste wilaya, les autorités tendent notamment à corriger les déséquilibres de taille qui subsistent encore dans ces contrées oubliées de longues années durant. Elles font aujourd’hui l’objet d’un intérêt et d’une reprise en main qui n’est pas sans susciter un profond sentiment de satisfaction. Un sentiment d’autant plus fort quand on sait la patience de ces populations que ni le vent de l’exode et encore moins les affres de la décennie noire ne les ont contraintes à quitter ces lopins, souvent de roche taillée par le froid et la chaleur, où ils ont continué de survivre, loin des acquis de la grande cité, de la technologie et de la modernité. M. Badaoui a également souligné la nécessité de donner une forte impulsion à tous les projets de développement qui se concrétisent au niveau des zones isolées à travers la wilaya de Tissemsilt. Au cours de ce conseil de wilaya, M. Abbes Badaoui a confirmé tous les projets de développement enregistrés dans les zones isolées durant l’année 2021. Il a également souligné la nécessité d’accélérer les processus de développement dans les zones isolées, en particulier les projets d’approvisionnement en eau potable en fournissant des réservoirs d’eau, la construction de fontaines publiques, creuser des puits ou la construction des châteaux d’eau pour alimenter la population des zones isolées, ouverture des pistes et routes.

À propos ABED.MEGHIT

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Tissemsilt. Le wali en visite d’inspection dans la daïra de Bordj Bounaâma

«Des retards dans les réalisations ...

Tissemsilt. Le tourisme, cheval de bataille du wali

La wilaya de Tissemsilt dispose ...

Pour un environnement sain

La commune de Tissemsilt vient ...

Tissemsilt. Une transformation générale par la mise en place d’un ensemble de programme

Avec l’attention particulière apportée par ...

Brahim Merad rencontre des représentants de la société civile à Tissemsilt. Développer l’activité agricole, touristique et industrielle dans la wilaya

Le ministre de l’Intérieur, des ...