Accueil » CHRONIQUE » Eviter le pire !

Eviter le pire !

Cela fait, très longtemps, que le nombre de contaminés n’avait pas dépassé les 300. 449 nouveaux cas de contamination au coronavirus Covid-19 ont été enregistrés comme indiqué ce jeudi. Ce chiffre est révélateur à plus d’un titre comme l’a souligné le Pr Mohamed Belhocine, membre du comité scientifique en charge de la lutte contre la propagation du Covid-19. «Il m’est arrivé déjà de dire qu’il y avait probablement beaucoup de cas qui échappent aux statistiques, soit parce que les gens ne faisaient pas de PCR, soit parce que les gens étaient vus dans le secteur privé et n’étaient pas comptabilisés», a-t-il indiqué dans un entretien avec TSA. «Ce chiffre de 400, il faut très certainement considérer que ce n’est que la partie visible de l’iceberg qui peut-être est bien plus importante que cela», a estimé le Pr Belhocine. Quant aux premières dispositions à prendre dans l’urgence, il dira : «Le port du masque, l’hygiène des mains et la distanciation sociale sont la meilleure protection individuelle tant que nous n’avons pas vacciné 80 ou 90 % de la population. La deuxième urgence est de vacciner au maximum. Si les services de santé sont débordés, comme ce fut le cas lors des premières flambées que nous avons connues en Algérie, il est possible qu’il faille recourir à des mesures de confinement pour limiter la mobilité humaine. Parce qu’on a très bien compris que quand on limitait la mobilité humaine, on limitait la transmissibilité du virus ». Quant au reconfinement évoqué par des spécialistes et experts, il le suggère en cas de non respect des gestes barrières et si les services de santé sont submergés, en particulier les services de réanimation. Senhadji, président de l’agence nationale de la sécurité sanitaire, fait remarquer que les hôpitaux observent une augmentation importante dans le nombre de cas contaminés. Certains parlent déjà d’une troisième vague en Algérie. Senhadji a indiqué qu’il faudrait vacciner près de 20 millions d’Algériens. Cela, avant l’automne prochain pour éviter de rentrer dans une troisième vague. Ce qui signifie en moyenne 200.000 personnes/jour. Chose irréalisable pour diverses raisons. Bien que la situation en Algérie et au Maroc reste sous contrôle, la situation sanitaire de la Tunisie se dégrade de jour en jour, avec des contagions record enregistrées ces derniers jours. Avec un taux de positivité de plus de 36% durant ces deux derniers jours, le pays affiche le taux le plus élevé au monde. Sur un ensemble de 6.776 nouveaux cas de contaminations et 106 décès enregistrés à la date du 30 juin 2021 en Tunisie, 2.635 cas positifs et 28 décès sont à déplorer dans le Grand-Tunis, où de nouvelles dispositions ont été décrétées par les 04 gouverneurs, dont l’interdiction des déplacements de et vers ce district. Chez nous, il faut rester vigilant pour éviter le pire.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’OPEP optimiste face aux incertitudes!

Mardi, les prix du pétrole ...

Le Covid qui intrigue toujours !

Selon une étude sur la ...

La chute du blé, une aubaine pour l’Algérie!

Suite à une baisse des ...

L’Algérie à l’heure de la transition énergétique

L’Algérie possède un potentiel considérable ...

Gaza face à l’insécurité alimentaire!

L’ONU et plusieurs ONG ont ...