Accueil » Point de Vue » Europe: L’Algérie, un allié de taille

Europe: L’Algérie, un allié de taille

Un partenaire sûr, un allié de taille et un pays clé, que ce soit pour l’Afrique, le monde arabe et le reste du Tiers-monde. Voilà ce que l’Algérie avait, tout le temps, représenté dans la géopolitique de l’ensemble de l’entité européenne. Il n’y a qu’un seul Etat parmi les autres, c’est la France qui avait toujours préconisé pour l’Algérie, un rôle de « dernier wagon » de train. Dire plus clairement ça : faire de l’Algérie, un Etat inféodé, pour le bien et pour le pire, à la métropole. Quand les Algériens ou certains Algériens ripostèrent en rejetant ce statut, c’est le courroux métropolitain qui va s’abattre sur le pays : par exemple organiser des migrations massives qui tenteront à envahir le pays, afin de créer des problèmes et fomenter des crises. D’ailleurs, nos respectables partenaires italiens en sont témoins de ces sataniques manigances qui n’ont pas, heureusement pour nous, malheureusement pour eux, abouti à quelque chose d’irréparable. Pour le reste des pays européens, l’Algérie ne leur doit que du respect mutuel et de la coopération dans l’intérêt de tout le monde. Nous travaillons ensemble, sans arrières pensées, héritées de l’époque coloniale, qui étaient, cependant, surmontées à jamais, telles que ces histoires que l’on entend de temps à autre, de chasse gardée et ce langage imbibé d’arrogance et de mégalomanie. L’Algérie fait partie de ce monde méditerranéen, cet espace historique et civilisationnel commun dont elle cherche à en profiter au maximum, précisément du développement technologique, du savoir-faire des pays de la rive nord de la grande bleue. Nous avons des choses à donner à ce monde européen, notamment les produits énergétiques : pétrole, gaz et plus tard l’énergie solaire… Comme nous avons besoin d’importer des choses, des produits manufacturés ou faire des projets industriels communs, à l’instar des projets de construction automobile avec les Italiens, récemment inaugurés. D’autre part, l’Algérie avait tout le temps évité de prendre position avec tel contre tel, dans les conflits intereuropéens. Cette position a été concrètement interprétée sur le tas, suite au déclenchement de la guerre en Ukraine, il y a une année de cela. Ce conflit avait, rappelle–t-on, engendré un « schisme » politique en Europe, en réussissant à diviser les Européens. Ainsi, et vu son poids politique important dans la région, l’Algérie est devenue un passage obligé, afin de traiter avec les pays africains, les pays arabes et musulmans. Les partenaires européens et américains savent cette donnée et à partir de ce point cardinal que l’Algérie est devenue un allié de taille, dans l’échiquier mondial …

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Pas de fête de l’Aïd pour Ghaza

Comment pourrait-on penser à célébrer ...

Hamas a déjà gagné la guerre

Loin des considérations exclusivement militaires…, ...

Et… on continue à vendre des armes à Israël !

C’est une erreur de penser ...

La Harga continue de plus belle

Pour certains jeunes en plein ...

Produits périmés: des tonnes et des tonnes saisies

Les services de contrôle qualité ...