Accueil » Uncategorized » Etre médiocre ??? Quel pied !!!

Etre médiocre ??? Quel pied !!!

Tout le monde s’accorde à dire que la médiocrité fait… loi. Etre médiocre vous donne la possibilité de passer inaperçu, donc de vous frayer un chemin. Partout où vous allez, là où votre regard daigne se poser, même dans les lieux où vous n’irez jamais, les médiocres vous reçoivent comme si vous étiez un pestiféré. Ils occupent la place d’autres qu’on marginalise, faute de ne pas avoir su se plier aux règles définies par les grands manitous. Ils pensent haut et arborent des sourires niais, oubliant qu’ils sont, peut-être, plus vernis que d’autres mais certainement moins aptes. Alors, de grâce, limitons, au moins, les dégâts. Regardons autour de nous ! Nous vivons, au jour le jour, sans perspectives d’avenir, sans aube ni horizon. Nous mangeons mal, étudions mal, travaillons moins, jalousons les autres, tous les autres. Même lorsque nous imitons les autres, nous les singeons mal. Notre éducation se dégrade et nous avons le toupet de penser que nous sommes meilleurs. Nous payons cher notre incapacité à produire et nous parlons comme si nous étions les inventeurs de… la poudre à réfléchir juste. La médiocrité nous embue la vue et nous nous faisons grands, face à des supposés petits. Notre présent s’articule sur un passé lointain qui aurait dû nous faire avancer. Nous ne savons ni écrire, ni chanter, ni peindre, ni oser. Nous ne voulons être ni paysans, ni ouvriers, ni artisans ni techniciens de surface. Nous voulons tous être «grands», sans sacrifices, sans études, sans sueur, et sans peine. Nous «sentons» qu’il nous manque quelque chose et nous ne pouvons reconnaître, de facto, que tout nous manque. Nous avons oublié les vertus qui faisaient la fierté de nos aïeux: la droiture, l’honnêteté, le respect, la confiance, la confraternité et l’honneur. Nous pensons encore que ces vertus ne paient pas ou ne font pas vivre dans un monde sauvage où tous les coups sont permis. Et c’est là, je crois, où fuse la médiocrité. Frayant son chemin dans les esprits ignares ou incapables de voir nos propres méfaits, la médiocrité s’est installée dans nos mœurs, dans nos actes et dans nos agissements. Avec le temps, elle est devenue une seconde nature qui drive nos paroles et notre quotidien. Elle a effacé notre sens de la critique, nos jugements rationnels et nos doutes. Elle nous donne l’illusion d’être complet, d’être parfait ou en voie de perfection. Elle est peau neuve dans un corps difforme. Se banalisant, la médiocrité est arrivée, je crois, à fausser compagnie à l’intelligence jusqu’à donner au médiocre le sentiment d’être… excellent. Sauf qu’il y a aussi l’excellence dans la médiocrité. Regardez bien, elle est dans tous les axes, tous les côtés, tous les angles, horizontalement, verticalement et même en diagonale. Elle est nature. Omniprésente. Elle brille dans le regard de votre vis-à-vis. En un mot comme en dix milles, la médiocrité… nous sied !!!

medhayas31@gmail.com

À propos Sayah.Med

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Au bout de l’impasse?… La mort !!!!

Qu’ils soient absents ou présents, ...

«Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent !»

Peut-on occuper un poste, un ...

ça broute et ça shoote !!!

Comme un produit que l’on ...

Au pied du mur, on «voit» le maçon !

Me retrouvant seul et sans ...

Qui doute ne se trompe point !!!!

Qui nous a appris à ...