Accueil » MONDE » Etats-Unis. Le variant Delta envoie plus d’enfants à l’hôpital

Etats-Unis. Le variant Delta envoie plus d’enfants à l’hôpital

La flambée actuelle de l’épidémie est notamment concentrée en Floride, où certains districts scolaires ont annoncé vouloir défier l’ordre du gouverneur leur interdisant d’imposer le port du masque. “Les parents se retrouvent dans une situation impossible, à devoir choisir entre la santé, la vie de leur enfant, et leur retour à l’école”, ont protesté des parents d’enfants handicapés dans une plainte déposée vendredi 6 août contre la décision du gouverneur. La majorité des enfants infectés auront des symptômes légers voire pas de symptômes du tout et, jusqu’à présent, cette population n’était pas au coeur des préoccupations. Mais avec Delta, un variant très contagieux, les choses changent. Celui-ci est largement à l’origine des 72.000 cas enregistrés chez les enfants et adolescents en une semaine fin juillet, selon une étude de l’Académie américaine de pédiatrie – un chiffre cinq fois plus élevé que fin juin. Près de 20.000 cas se trouvaient en Floride, selon les données de l’Etat, qui comptabilise également le plus haut nombre d’hospitalisations de mineurs dans le pays – 143 à l’heure actuelle. “Nous avons sans aucun doute vu une hausse des cas ici, aux urgences et également dans les autres services de l’hôpital, ces deux ou trois dernières semaines”, a confirmé à l’AFP le docteur Marcos Mestre, directeur médical dans un hôpital pour enfants de Miami. Seulement environ 1% des enfants diagnostiqués positifs au Covid-19 seront hospitalisés, selon lui, avec des complications plus probables pour les enfants diabétiques ou en surpoids. Si des études ont confirmé que Delta était le variant le plus contagieux à l’heure actuelle, il n’est pas encore sûr qu’il provoque des formes plus graves de la maladie. Des données préliminaires montrent que cela pourrait être le cas chez les adultes comme chez les enfants mais les recherches doivent se poursuivre pour en avoir le coeur net, selon Rochelle Walensky, directrice des Centres de lutte et de prévention des maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays. Une chose est claire: les régions du nord-est des Etats-Unis, où les taux de vaccination sont très élevés, observent les niveaux les plus bas d’infections chez les plus jeunes. En d’autres termes, les enfants sont le moins à l’abri dans les endroits où les adultes sont les moins vaccinés.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Syrie. Plus de 70 morts dans des combats entre l’EI et les Kurdes

Troisième jour de combat entre ...

Yémen. La coalition nie avoir ciblé une prison

Dénonçant une « désinformation » de la ...

La France perd le « contrat du siècle » L’Australie se dote de sous-marins nucléaires américains

Un nouveau pacte trilatéral de ...

Italie. Le passe sanitaire en entreprise obligatoire

Le gouvernement italien a généralisé ...

Afghanistan. Les Taliban démentent les rumeurs sur la mort du mollah Baradar

Les Taliban ont démenti mardi ...