Accueil » ACTUALITE » Etat des lieux sur la situation et la gestion des hôpitaux. «Il faut se dire toute la vérité»

Etat des lieux sur la situation et la gestion des hôpitaux. «Il faut se dire toute la vérité»

Le président de la République passe à la vitesse de croisière. Il aurait ordonné de faire le «ménage» dans le secteur de la santé. Pour cela, il a décidé de faire toute la lumière sur la situation et la gestion des hôpitaux afin de relever les défaillances. Il y a quelques mois, le président Tebboune avait déclaré que le système de santé algérien est «le meilleur en Afrique» que «nos médecins sont parmi les meilleurs au monde» mais voilà qu’il décide de perfectionner encore ce même système de santé afin de le porter aux normes mondiales. Le problème de gestion de certains des hôpitaux se pose encore à travers le territoire national. En plus, la gestion des hôpitaux a coûté une facture jugée salée en 2022. Peut-être qu’il serait temps de faire un bilan, d’évaluer les réalisations et les performances, sans oublier les dépenses du secteur? Pour atteindre cet objectif, un diagnostic de la situation du secteur doit être fait avant. Le secteur emploie une masse salariale importante entre médecins praticiens, généralistes, spécialistes professeurs, infirmiers etc. Le pays a connu une expansion de son tissu médical et paramédical à travers plusieurs pôles hospitalo-universitaires, les polycliniques, les dispensaires sans les équipements pour lesquels l’Etat a consenti une manne significative ces dernières années pour assurer la gratuité des soins et la paix sociale. Seulement à tout effort, un prix, un bilan de fait. Pour certains spécialistes de la santé, le diagnostic de la situation du secteur de la santé doit être cette fois-ci «réel».
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a enjoint au ministre de la Santé de préparer, pour la prochaine réunion du Conseil des ministres, un état des lieux sur la situation et la gestion des hôpitaux à travers le territoire national. Pour l’un de ces spécialistes, le Pr Rachid Belhadj, directeur des activités médicales et paramédicales au CHU Mustapha Pacha, cet état des lieux doit être «réel, exhaustif et se dire toute la vérité». Il espère en effet que ceux qui seront chargés de mener cette opération, «vont faire un état des lieux réel, exhaustif et se dire toute la vérité». S’exprimant dans l’émission L’invité de la rédaction de la Chaîne 3 de la Radio Algérienne, le Pr Belhadj, estime que «le secteur de la santé est le parent pauvre de la politique sociale de l’Etat algérien». Admettant que «le tableau n’est pas aussi catastrophique», il affirme, toutefois, que «beaucoup reste à faire» pour atteindre les objectifs tracés par l’Etat et inscrits au programme du président de la République. Le président du Syndicat national des enseignants chercheurs hospitalo-universitaires (SNECHU) énumère les nombreuses insuffisances et les difficultés dans lesquelles végète le secteur de la santé. Manque de personnel, une politique salariale injuste, une organisation désuète, des pénuries récurrentes de médicaments, etc. Tant de problèmes qui empêchent le secteur de la santé d’assurer sa mission, déplore-t-il. Tout en regrettant la non-application des différentes réformes envisagées dans le secteur de la santé, le directeur des activités médicales du CHU appelle à la relance des «dossiers clés à l’arrêt» tels que la numérisation, la mutualisation, la contractualisation, l’humanisation. «On ne peut plus gérer le secteur de la santé avec une organisation et des outils désuets», note le professeur qui insiste particulièrement sur la nécessité de réviser la politique salariale du secteur et sur le renforcement ainsi que la formation du personnel de santé.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

«12 anciens puits fermés» seront réhabilités et mis en exploitation. Prévenir le risque hydrique et améliorer l’alimentation en eau potable

Afin de réduire les risques ...

Service biométrique de l’état civil 42 Miramar. Une histoire liée à «l’application photo» pénalise les candidats au BEM

Suite aux coupures de plusieurs ...

agression sioniste contre Ghaza depuis le 07 octobre dernier. 10.000 femmes martyres déjà

Il semble que le sort ...

Le commerce pendant les fêtes religieuses à Oran. «On se croirait en temps de la grève des 08 jours»

Oran une ville morte pendant ...

Nouveau classement des compagnies aériennes africaines. Air Algérie déloge la RAM

Air Algérie est sur le ...