Accueil » Point de Vue » Et, si l’Iran attaque Israël?

Et, si l’Iran attaque Israël?

C’est possible… Mais une telle éventualité reste très peu probable ! Il faudrait pour qu’une telle venture soit réalisable, que les russes et les chinois se portent garants pour un tel projet aux risques majeurs. Une intervention militaire iranienne de ce genre pourrait se tourner en un « casus belli » provoquant une guerre qui risque un embrasement régional. Cette guerre pourrait facilement avoir lieu si les calculs des puissances mondiales étaient compatibles avec les aboutissants d’une telle confrontation.. L’Iran depuis la révolution de Khomeiny, il y a environ 47 ans de ça, avec sa dimension religieuse et sa profondeur sectaire chiite, s’était présenté comme une alternative aux mouvements nationalistes arabes et religieux, notamment sunnites dans la région, ayant perdu toutes les guerres contre l’entité sioniste. Malgré cette option l’Iran des Mollahs aurait toujours préféré ne pas entrer dans une confrontation directe avec l’entité sioniste. Toutefois, elle avait réussi à le faire par le truchement des forces auxiliaires créées par elle, Hizbollah du Liban et les Haoutis du Yémen, entre autres. Pourquoi ? Parce qu’une guerre directe et ouverte avec l’Etat hébreu pourrait facilement provoquer la rage des puissances protectrices de l’Entité usurpatrice, USA, Otan, Union européenne…Les frappes décennales du Hezbollah, par les moyens des missiles, excepté les effets médiatiques intenses, e ne laissent même pas quelques égratignures dans la réalité. Pourtant, la force militaire et balistique du Hezbollah pourrait faire mieux que ça, y compris une invasion militaire avec occupation du territoire. Depuis le 07 octobre dernier et le conflit opposant les Hamas et d’autres fractions armées palestiniennes, l’on s’attendait désespérément à une intervention militaire « sérieuse » du Hezbollah à partir du front nord, ce qui aurait pu amortir l’effet de la pression militaire juive sur Ghaza. Rien de tel n’a eu lieu…Afin de sauver la face, puisque tout le monde s’attendait à une intervention militaire iranienne, qu’elle soit directe ou bien par l’entremise de ses forces supplétives, les mollahs avaient ordonné aux Haoutis dans le lointain Yémen, d’envoyer de temps à autre quelques missiles en direction des régions sud de l’Etat hébreu. Nous n’avons aucune source d’information fiable attestant que le Houti aurait laissé des dégâts importants chez les sionistes. La relation entre l’Iran des Mollahs qui diffèrent de celle du Chah et l’entité sioniste n’a jamais été inspirée par une quelconque animosité. C’est plutôt une relation de mise en garde, de compétition et d’affirmation de soi dans la région. Depuis la chute de l’Irak en 2003, les Iraniens se targuent d’avoir quatre capitales arabes sous leur emprise directe…A vous de les connaître !

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La sécurité sanitaire 2025-2030

La sécurité sanitaire pourrait avoir ...

Le dessalement: une option stratégique

Face à l’indisponibilité de l’eau, ...

2027, serait-elle, l’année de l’émergence?

C’est une thèse qui n’est ...

Les vents des présidentiels

A cinq mois des élections ...

L’Etat des investissements en Algérie

Avant de penser à donner ...