Accueil » CHRONIQUE » Et les mesures d’accompagnement…

Et les mesures d’accompagnement…

Et revoilà le confinement avec la limitation du temps d’activités commerciales pour beaucoup de commerces. Une décision qui a engendré la colère des citoyens. Beaucoup de commerçants et de travailleurs se retrouvent en difficulté financière. La limitation du temps d’activité est applicable dans les 32 wilayas concernées par le confinement partiel à domicile. Personne ne conteste les décisions où il est question de sauver des vies humaines, mais de telles décisions auraient dû être accompagnées par d’autres mesures pour soulager le fardeau des concernés. Et pourtant, le confinement de mars et avril avait montré ses limites où des travailleurs, surtout ceux du marché informel, se sont subitement retrouvés sans moyens et sans argent. Les commerçants se verront dans l’obligation de réduire le personnel et réduire les salaires des autres. Les «petits» commerçants affirment qu’ils sont au bord de l’asphyxie et ne peuvent plus faire face aux difficultés et crises économiques. Ils indiquent que depuis la pandémie, les algériens n’achètent plus comme auparavant et ne s’offrent plus les « petits » luxes de la vie. Déjà, leur activité a été frappée de plein fouet. Avec cette limitation, beaucoup de « petits » commerces risquent de déclarer faillite d’autant que le loyer dans les grandes villes est hors de prix. L’intervention de l’Etat est plus que souhaitée pour venir en aide à cette catégorie de commerçants et aux citoyens qui seront affectés par ces mesures. Et pourtant, depuis mars dernier, les structures de l’Etat pouvaient dresser des listes de nécessiteux et personnes touchées par cette crise liée à la pandémie. Entretemps, le Gouvernement rappelle la phase préoccupante que connaît le pays au plan de l’évolution de la situation épidémiologique et invite les citoyens à davantage de mobilisation et de discipline pour freiner la propagation de l’épidémie et relever ce défi sanitaire majeur auquel fait face la Nation, à l’instar de tous les pays dans le monde. Le défi ne peut être relevé sans aide aux démunis et sans apaisement.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le virus inquiète toujours!

le virus du Covid est ...

Le pétrole dans le champ de bataille!

Les attaques de drones en ...

La colère des syndicats!

L’avant-projet de loi sur l’exercice ...

Le tri sélectif, c’est de l’argent à gagner!

Que faire de nos déchets? ...

Le blé, l’autre «char»!

Malgré la chute des prix ...