Accueil » ÉCONOMIE » Essence «Super» avec plomb. Suppression à compter de 2021

Essence «Super» avec plomb. Suppression à compter de 2021

Par B.Habib

Quelle est la différence entre l’essence “avec Plomb” et l’essence “sans Plomb”? Ce type d’essence va être supprimé en grande partie. Il avait été la première fois interdit sur le marché mondial, au début des années 2000. Il est devenu en quelque sorte “incompatible” avec les lots « catylitiques » des nouveaux véhicules produits et mis en circulation. Mais pour des raisons évidentes liées à l’économie, l’essence super avec Plomb continuait à être utilisée compte tenu du parc automobile pas entièrement “renouvelé” et les reports prolongés depuis l’entrée sur le marché des véhicules neufs de moins de 03 ans ou 05 ans d’âge. En plus, l’essence super est réputée être dangereuse aussi bien pour l’environnement que pour l’homme. Elle est devenue la source de cauchemar pour les ONG de lutte contre la pollution atmosphérique et industrielle et de l’environnement et la protection de l’équilibre du bio-système. Cette fois, le Gouvernement et le ministère de l’Energie ont décidé d’aller de l’avant dans la perspective de donner un sens concret au programme de modernisation du parc national automobile. Ce type d’essence peut être aussi reformulé en essence sans Plomb pour les usages domestiques du parc automobile Ce faisant, le ministère de l’Energie a annoncé, lundi, dans un communiqué, la suppression à compter de 2021 de la commercialisation de l’essence super avec plomb au niveau des stations services. Le ministère précise que ce carburant est « nuisible à l’environnement ». L’essence super avec plomb ayant l’indice d’octane 92, produite par les raffineries algériennes, « n’est plus fabriquée ou utilisée dans la majorité des pays », a expliqué la même source. Cette fois, les choses sérieuses ont commencé. Ce type de carburant va être supprimé en grande partie ou reformulé avec retrait du plomb, pour être transformé en super sans plomb avec un indice d’octane supérieur à 92, ce qui permettra de mettre fin à l’importation d’essence sans plomb, ajoute le communiqué. Le ministère de l’Energie a assuré également qu’à compter de 2021, deux types d’essence seront commercialisés sur le marché, à savoir l’essence normale et super sans plomb. « L’essence normale, qui a un indice d’octane entre 86 et 89, est consommée surtout par des véhicules ne nécessitant pas une qualité, avec un indice d’octane supérieur. Le marché national peut être approvisionné à 100% par nos raffineries », a fait savoir le communiqué. Quant à l’essence super sans plomb avec un indice d’octane 95, le ministère a expliqué que « nous ne produisons pas assez », mais l’Algérie « a besoin en ce moment d’importer des volumes de compensation ». L’arrêt de son importation sera compensé sur le marché national par le traitement et la reformulation de l’essence super avec plomb, a tenu à souligner encore le ministère. S’agissant de la consommation de carburants en Algérie en 2019, elle avait atteint, selon le communiqué, une quantité de 15 millions de tonnes dont 10,4 millions de tonnes (69%) en gasoil, 3,9 millions de tonnes (26%) en essences de catégorie normale et super, ainsi que 750.000 de tonnes (5%) en GPLc. Font partie de ces volumes consommés, des importations qui ont atteint 578.000 tonnes d’essence super sans plomb, et 913.000 tonnes de gasoil, a-t-on indiqué de même source.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

05 éléments de soutien neutralisés et des bombes détruites en une semaine. La traque des résidus terroristes continue

L’Algérie qui a réussi à ...

Licences d’importation automobile. Les précisions du GCA

Le secteur automobile est mal ...

Rapport de la banque mondiale sur la situation économique en Algérie. Une nette amélioration

L’Algérie a renoué dès l’année ...

Y a-t-il une volonté d’un pourrissement de la ville Prolifération des ordures, un «crime» contre l’environnement?

«Inquiétant, n’est pas encore le ...

L’anglais dès cette rentrée pour les élèves du primaire. Un million de livres imprimés

C’est la course contre la ...

%d blogueurs aiment cette page :