Accueil » ACTUALITE » EPE/GT Zeralda. Le scandale du Tennis Club !

EPE/GT Zeralda. Le scandale du Tennis Club !

Après l’affaire de la modernisation de l’hôtel «Les Sables d’Or», l’affaire du Tennis Club et l’opacité entourant un premier appel d’offres viennent de défrayer la chronique judiciaire. D’autres scandales viennent éclabousser la gestion de l’EPE/GT de Zeralda après celle de la modernisation, des appels d’offres de location de locaux commerciaux, l’expulsion des anciens commerçants et bien d’autres affaires. Ainsi, l’affaire du Tennis Club est un autre chapitre de cette série qui vient de secouer cette entreprise puisque cet endroit où se situait jadis ce Tennis Club, faisait la fierté de ce complexe et était une aubaine pour les citoyens, estivants et touristes. Il a été rasé et a disparu pour laisser place à l’installation d’un parking pour stationnement de véhicules. L’affaire du Tennis Club fait actuellement l’objet de litige entre l’investisseur Nouasser Manil et la direction de l’EGT Zeralda. Les faits remontent à 2020 lorsque l’entreprise susmentionnée a lancé un premier appel d’offres soit un avis d’adjudication N°01/2021 publié sur le journal El Moudjahid par voie de soumissions sous plis cachetés relatifs à la location d’espaces et de locaux commerciaux, au niveau du complexe de Zeralda, pour la location d’un terrain de tennis pour une durée de 05 années, avec une superficie de 6,875 M2, des espaces pour des activités sportives et autres. Le gérant de la société EURL « Le DAVAI » a remporté cet appel d’offres dans le cadre de l’investissement. Il s’agit d’un lot de terrain de 80 millions à l’ouverture des plis. Coup de théâtre lorsque cet investisseur Manil Nouasser s’est vu refuser cette transaction au profit d’un autre, lors d’un second appel d’offres par la Direction de l’EPE/GT, pour quel motif? Ladite entreprise de gestion touristique a procédé ensuite au lancement d’un second appel d’offres. Selon ce jeune homme d’affaires qui ambitionne de bâtir, coûte que coûte, son tennis club et d’autres investissements au coeur du complexe, celui-ci s’interroge sur le pourquoi d’un autre appel d’offres, s’ils n’ont pas annulé le premier et pourquoi proposer, une autre fois, ces lots qui sont en litige entre ladite EGT et les soumissionnaires à d’autres investisseurs? En d’autres termes, cette annulation du 1er appel d’offres n’a pas été suivie d’un PV prouvant cette action selon notre interlocuteur. Celui-ci lance un cri de désespoir après épuisement de toutes ses démarches et ses correspondances dont nous détenons des copies à la tutelle, au ministère de la Justice, au procureur de la République entre autres, pour l’ouverture d’une enquête et la restitution de son terrain de tennis et les locaux remportés lors du 1er appel d’offres publié sur le journal El Moudjahid. Le gérant de la société « Le DAVAI » s’interroge sur l’opacité entourant cette transaction puisque selon ses propos, l’EPE/GT de Zeralda lui a refusé le restaurant « Le Mustang » (ex-Espadon), d’une superficie de 1.800 m2 et son remplacement par un autre lot sauvage et abandonné. Dans une correspondance signée par le conseiller du PDG et responsable des affaires juridiques, Othmani Riadh, dont nous tenons une copie, celui-ci précise que, suite à l’ordonnance rendue par le juge d’instruction, en date du 22 juin 2021, concernant l’interrogatoire sur l’adjudication N°01/2020 après la nomination d’un huissier de justice territorialement compétent et dépêché à l’endroit incriminé, que l’adjudication N°01-2020 n’a pas été annulée.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Disparition de 11 harragas de Sidi Fredj. Le vendeur de la barque défectueuse interpellé

La première opération d’investigation des ...

«Corruption, dilapidation de deniers publics, octroi d’indus privilèges et abus de fonction». 08 ans de prison requis contre l’ex-ministre Houda Feraoun

Le procureur de la République ...

En attendant le déstockage général. La pomme de terre se fait désirer

L’Algérie est considérée parmi l’un ...

Alors que les pouvoirs publics tentent de préserver le pouvoir d’achat. La saignée continue dans les marchés!

Triste réalité où le sulfureux ...

Tebboune a présidé une réunion du Conseil des ministres. Loi de Finances et rigueur budgétaire

La Loi de Finances 2021 ...