Accueil » ORAN » Environnement. Problématique de la gestion des ordures ménagères

Environnement. Problématique de la gestion des ordures ménagères

Les dépôts d’ordures ménagères représentent non seulement une pollution esthétique du cadre de vie mais ils sont surtout une source très diverse de maladies : paludisme, intoxication alimentaire, fièvre typhoïde, choléra… Les ordures ménagères sont l’ensemble des déchets et détritus de la vie quotidienne, ceux dont on se débarrasse tous les jours parce qu’ils sont devenus encombrants ou indésirables. La collecte des ordures ménagères constitue l’une des plus grandes difficultés que rencontrent les communes de la wilaya d’Oran. Ces problèmes se traduisent par une accumulation des ordures ménagères, la création de nombreux dépôts sauvages et la stagnation des eaux usées et pluviales dans de nombreux quartiers et cités. La ville d’Oran n’est pas épargnée de cette situation. Cette ville a connu une explosion démographique ces dernières décennies. Cette situation est essentiellement due à l’exode rural, celle-ci est venue aggraver les problèmes de déchets déjà existant dans la ville. A Oran, la gestion des déchets en générale et celle des ordures ménagères en particulier représente un problème majeur et crucial. Jadis, la ville d’Oran était connue sous le nom d’«El Bahia» mais suite à l’insalubrité croissante, elle est taxée de ville sale. Par ailleurs, l’absence de structures fonctionnelles pour la collecte et l’évacuation des ordures ménagères dans certaines communes de la wilaya entraînent des décharges sauvages et incontrôlées dans les rues. La ville d’Oran, l’une des communes les plus peuplées du pays, mérite une attention particulière. En effet, la municipalité est confrontée à ce même problème. Les ménages de la cité jettent les ordures dans les endroits appropriés dans les rues, dans les jardins, les marchés… Ainsi, on assiste de plus en plus à des créations des décharges sauvages. Dans la deuxième wilaya du pays, la gestion et assimilés a successivement connu plusieurs approches et programmes qui ont certes abouti à une relative et substantielle amélioration de la propreté de nos communes mais les problèmes demeurent et ne sont toujours pas définitivement résolus. En effet, ces différentes approches n’ont pas tardé à montrer leurs failles et limites. La situation inconfortable, voire parfois déplorable à laquelle nous sommes tous de nos jours confrontés exige de nous tous (citoyens, collectivités, société civile, PUPE, direction de l’Environnement et ulémas) une réflexion sérieuse sereine et rationnelle afin de concevoir et d’appliquer une ou plusieurs solutions alternatives innovantes en adéquation avec les meilleurs pratiques.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Environnement. La prolifération des insectes inquiète les Oranais

L’environnement et la santé dans ...

Quartier de Boulanger. «Plusieurs cas d’intoxication»

Plus d’une dizaine de personnes ...

Habitat. Des immeubles menaçant ruine squattés

Certains bénéficiaires de logement sociaux ...

Circulation routière. Un calvaire quotidien

En dépit des mégaprojets réalisés ...

USTO. Prolifération inquiétante des chiens errants

En l’absence d’une lutte efficace, ...