Accueil » ACTUALITE » Entrevue périodique du Président de la République. La quasi-totalité des engagements honorés

Entrevue périodique du Président de la République. La quasi-totalité des engagements honorés

Synthèse de B. L.

Lors de l’entrevue périodique accordée aux médias algériens et diffusée samedi soir, le Président de la République a tenu à souligner d’emblée que la quasi-totalité de ses engagements avaient été traduits sur le terrain et surtout, à renforcer la souveraineté de l’Etat dans le cadre de l’édification de l’Algérie nouvelle. Le chef de l’Etat a indiqué que 75% de ses 54 engagements pris devant le peuple algérien, avant son élection à la tête du pays, avaient été réalisés, en attendant la concrétisation du reste des engagements. Abdelmadjid Tebboune, pour approfondir ce point essentiel, avait expliqué que «de grands pas avaient été franchis par l’Algérie nouvelle dans divers secteurs et ce, malgré des critiques infondées et des tentatives de revivre dans une époque révolue». Et d’ajouter: «L’Etat était devenu fort pour défendre le citoyen et non pour l’opprimer». Réaffirmant son engagement à défendre la classe moyenne qu’il a qualifiée de «base stabilisatrice» du pays, le Président Tebboune a souligné que l’Etat œuvrait à satisfaire les revendications sociales de ses citoyens avec ses propres moyens. Non sans omettre d’appeler les Algériens «à défendre l’unité nationale, mettant en garde contre les oiseaux de mauvais augure» qui vouent une haine à l’Algérie et qui prédisaient une explosion de la situation en Algérie». Pour le Président de la République, «les résidus de la Issaba tentaient, toujours, de semer l’anarchie au sein de la société, à travers des fonds colossaux qu’ils utilisent dans l’espoir d’acheter les consciences», tout en mettant en garde contre ces résidus de la Issaba justement qui font dans la «spéculation sur les prix des produits alimentaires et qui portent atteinte au pouvoir d’achat des citoyens». Au volet social, le Président Tebboune s’est dit satisfait des mesures prises pour protéger le pouvoir d’achat des Algériens lesquelles restent tout de même « insuffisantes », indiquant que l’Algérie avait franchi un pas qualitatif en matière de développement et de préservation du caractère social de l’Etat. Rassurant, par ailleurs, que les projets de réalisation de logements se poursuivront, il a affirmé que le logement restera une priorité pour l’Etat qui l’attribuera à ceux qui le méritent vraiment. Pour ce qui est de la régulation de l’économie algérienne, le président de la République a annoncé la création prochaine du Haut Commissariat à la numérisation, placé sous la tutelle de la Présidence de la République, en ce sens que la numérisation complète de l’économie permettrait de fournir toutes les données nécessaires à la prise de décision. De plus, le recours à la numérisation offrira une vision plus précise sur les capacités de l’économie nationale, a ajouté le Président Tebboune qui rappelle que l’Algérie n’a pas voulu déclarer plus de 225 milliards USD, comme chiffre officiel du produit intérieur brut (PIB) en 2022, alors qu’en réalité, il pourrait se situer entre 240 ou 245 milliards USD. Au plan international, le président de la République a évoqué la crise au Niger, affirmant que ce qui se passe dans ce pays, menaçait directement la sécurité dans la région et que l’Algérie exprimait « son rejet total et catégorique de toute intervention militaire qui n’a jamais réglé aucun problème ». « Aucune solution n’est envisageable au Niger, sans la participation de l’Algérie, car concernée par ce qui se passe dans ce pays voisin », a-t-il martelé, affichant « la disposition de l’Algérie à aider les Nigériens à rétablir la légitimité constitutionnelle ». Abordant les visites officielles effectuées récemment dans plusieurs pays amis dont la République populaire de Chine qu’il a qualifiée de « pays fiable », le Président Tebboune a fait savoir que le Président chinois, M. Xi Jinping, avait affiché sa confiance quant à la nouvelle orientation adoptée par l’Algérie. Dans un autre contexte, il a expliqué que la Chine, la Russie, l’Afrique du Sud et le Brésil étaient en faveur de l’adhésion de l’Algérie au groupe des BRICS. Concernant la visite d’Etat prévue en France, le Président Tebboune a affirmé que « cette visite n’a pas été annulée. Nous attendons le programme de la visite de la part de la Présidence française », indiquant que la visite d’Etat en question doit être couronnée de « résultats tangibles » et non « une simple visite touristique ». Quant à la reconnaissance par l’entité sioniste d’une prétendue souveraineté marocaine sur le Sahara occidental, le Président de la République a indiqué que cette reconnaissance est « nulle et non avenue » et ses répercussions n’intéressent pas l’Algérie qui considère ce pas comme un « non évènement ».

À propos B.L

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Lutte contre la corruption. L’important rôle de la société civile

Face au phénomène tentaculeux de ...

Bénéficiaires de l’allocation chômage. L’ANEM révolutionne son système

A l’ère du numérique, aucune ...

Les bombes pleuvent toujours sur la population de Ghaza. 18.000 morts et près de 50.000 blessés

Par Synthèse de B. L. ...

A l’invitation du Directeur général de la société. Le wali d’Oran en visite à l’usine Renault

A l’invitation du Directeur général ...

Sécurisation des frontières et préservation de la souveraineté nationale. L’ANP, un rempart solide et efficace

Les efforts de l’ANP en ...