Accueil » RÉGIONS » Entretien exclusif avec le wali de la wilaya de Tissemsilt «Booster

Entretien exclusif avec le wali de la wilaya de Tissemsilt «Booster

Entretien réalisé par Abed Meghit

                             le développement local est mon cheval de bataille»

Animé d’une grande volonté à vou-loir booster le développement lo-cal, tous secteurs confondus et intervenant sur tous les fronts, depuis son installation en septembre dernier, le wali de Tissemsilt, M. Nehila Laâredj, épluche tous les dossiers et fait un suivi des plus rigoureux des projets. Il a pu apporter d’abord des solutions radicales à certaines problématiques de la région, en cernant les jeux et les enjeux, en élargissant du mieux que possible la base de la concertation, en effectuant des visites régulières de terrain, la région a fini par sortir, en l’espace de quelques mois, des sentiers battus. La marche du développement local est désormais acquise par le lancement des dizaines de chantiers et la relance économique promise est devenue réalité. Dans cet entretien exclusif accordé à notre quotidien, le wali de Tissemsilt aborde, sans détours et sans démagogie, toutes les questions qui se rapportent à la relance économique, au quotidien des populations de la wilaya, qu’il dit déterminé à faire de la wilaya un véritable pôle agricole, touristique et économique par l’investissement productif, la quiétude sociale, sur fond d’un large consensus dans l’intérêt de la wilaya qui a connu du retard et des souffrances. Avec M.Nehila Laâredj, le premier responsable de l’exécutif de la wilaya, nous avons abordé des questions ayant trait au développement de cette wilaya et aux préoccupations de ses habitants. Nous avons obtenu des réponses précises, réfléchies et qui renseignent sur la grande maîtrise des dossiers relatifs au développement de la wilaya de Tissemsilt.

Le Carrefour d’Algérie: Quelle a été votre première impression suite à votre désignation à la tête de la wilaya de Tissemsilt ?

M. Nehila Laâredj: Tout d’abord, je remercie la famille du quotidien «Le Carrefour d’Algérie». Je dis cela parce que nous avons beaucoup de points communs surtout lorsqu’il s’agit des intérêts du citoyen. Je tiens à vous féliciter par rapport à tout ce que vous avez fait, à tout ce que vous êtes en train de faire. Je saisis aussi cette occasion pour éclairer nos citoyens et citoyennes sur leurs attentes. Tissemsilt est une wilaya emblématique, même de loin, tout Algérien aimerait bien connaître cette ville et cette belle wilaya. J’ai eu l’occasion de visiter, j’ai trouvé que c’est une région captivante par rapport à la bonté de ses habitants, par rapport à ses atouts, les potentialités et perspectives qu’elle offre.

Le Carrefour d’Algérie: Dès votre installation, vous avez opté pour la politique du contact direct avec le citoyen ?

M. Nehila Laâredj: En effet, nous avons arrêté un programme de développement avec les citoyens. Nous avons été à l’écoute et nous avons pris en charge les attentes du citoyen que nous avons concrétisées par un programme effectif. Lors des dernières visites effectuées sur le terrain, nous avons inauguré des projets que nous avons lancés dans le cadre de la gestion participative dès notre arrivée dans la wilaya de Tissemsilt. Nous ne ménagerons aucun effort pour répondre aux attentes d’une population qui n’a eu de cesse de soulever des problèmes lors de notre périple qui nous a conduits dans toutes les communes, y compris les plus reculées de la wilaya, ce qui nous a permis, comme je viens de le dire, de recenser tous les problèmes, Dieu merci.

Le Carrefour d’Algérie: La wilaya est en chantier, tout le monde a constaté que vous êtes en train de révolutionner et moderniser aussi bien les mœurs de la gestion que la ville elle-même, Pouvez-vous nous en parler ?

M. Nehila Laâredj: Après avoir effectué des sorties sur le terrain, nous avons dressé un état des lieux qui nous a permis d’élaborer une feuille de route touchant à tous les axes. Il a fallu prendre en charge, de prime abord, tous les projets en instance. Il y avait des projets structurants importants qui étaient carrément à l’arrêt. Nous avons réussi, grâce aux efforts, des uns et des autres à relancer tous les programmes en souffrance. C’était un défi. Aujourd’hui, nous sommes parmi les rares wilayas à avoir lancé tous les programmes pendants, et mieux encore nous sommes arrivés avec la mise à contribution de tout le monde, à zéro projet non lancé. En matière de logements, par exemple, un secteur des plus sensibles où nous avons relevé, à notre arrivée, une forte demande sociale, il a fallu, pour amortir une crise accrue, lancer les logements en attente, pour une raison ou une autre, attendus par des centaines de familles. Pour résorber la crise qui a atteint un taux effarant, nous étions obligés également de lancer en chantier des logements tous segments confondus. Il était question aussi d’inscrire des programmes dans des secteurs qui accusaient un retard manifeste, comme l’éducation, la santé, l’AEP entre autres. Il faut dire que ce n’était pas une sinécure. On ne citera pas toutes les réalisations et les résultats atteints durant ces quelques mois dont les fruits sont perceptibles partout. Aussi, « Nous avons même réalisé, en l’espace d’un temps court, des groupes scolaires, lycées, et CEM, des réalisations qui ont rapporté un plus dans ce secteur vital ».

Le Carrefour d’Algérie: Avec ces acquis, Tissemsilt peut se targuer d’être devenue une wilaya-pilote dans plusieurs domaines ?

M. Nehila Laâredj: Comme vous le dites, Tissemsilt est devenue wilaya-pilote dans plusieurs domaines. En matière d’agriculture, du tourisme et d’environnement et d’énergie renouvelable. L’AEP n’est pas en reste de cette mutation, tous azimuts, que connaît la wilaya. En effet, Tissemsilt peut se targuer d’être la capitale de l’eau avec ses deux barrages, en l’occurrence, Kodiat Rosfa et Deur Deur. Je tiens à informer la population de la wilaya qu’un projet de grande envergure en matière d’AEP verra le jour prochainement et permettra d’alimenter la population de la wilaya dans le cadre du programme complémentaire « Le secteur des Ressources en eau à Tissemsilt connaîtra bientôt dans les jours prochains une nouvelle redynamisation. La wilaya a bénéficié d’un important programme dans le cadre du programme complémentaire dont 19 projets avec une couverture financière de 20,85 milliards de DA, ce qui représente 21,37% de l’enveloppe totale. le programme prévu comporte des études et réalisations de l’interconnexion entre le barrage de Kodiat Rosfa et les barrages voisins situés dans les états d’Aïn Defla et Chlef, mise en place de systèmes de filtration des eaux usées au niveau de Bordj Bounaâma, Youssoufia, Lardjem, Khemisti, Sidi Slimane, Bordj Émir Abdelkader, Sidi Lantri, Béni Lahcene et la partie sud-ouest de la wilaya, Reconfiguration et extension des systèmes de dérivation d’eau potable, à partir du champ de captage à Rechaiga (Tiaret) et Hassi Fedoul ( Djelfa). Achèvement de la 2ème tranche du projet de protection contre les inondations au niveau des villes de Tissemsilt, Theniet El Had, Sidi Abed (Ras Lemou ) et Ouled Bessem, • Étudier, compléter, raccorder, électrifier et équiper 5.000 mètres linéaires de puits profonds au profit de la wilaya, à partir des bassins versants des wilayas voisins (Tiaret et Djelfa). Renforcement de l’approvisionnement en eau potable au niveau de la région de Selmana, à partir du réservoir d’eau d’une capacité de 2.500?m3 à Laâyoune, et l’achèvement des réseaux d’approvisionnement en eau potable au niveau d’Ouled Fayed-El-Kettar -Laâzazi-Kammouche-Mahmoudi-Dialem-Lesbah-Chemro, ainsi que la nouvelle zone d’activités El-Kettar. La réalisation d’un périmètre d’irrigation de 300 hectares à partir de la station d’épuration et de filtration des eaux de la wilaya de Tissemsilt. Réhabilitation des réseaux d’adduction d’eau potable, achèvement d’un réseau d’adduction d’eau potable au profit des communes d’Ammari, Sidi Slimane et Maâcem, et renouvellement du réseau d’adduction d’eau potable des communes de Sidi Abed-Larbaâ et Maâcem, à partir du barrage de Kodiat Rosfa. Achèvement des travaux de raccordement du réseau d’épuration du Oued Chaghelou (Theniet El Had) vers la station de filtration. Étude et réalisation d’une station d’épuration et raccordement à l’adduction d’eau potable à Laayoune à partir du barrage Oued Issa. Étude, rétablissement, aménagement et extension du périmètre d’arrosage de Bougara. Étudier, réhabiliter et étendre le système de Kodiat Rosfa ». Ces actions vont permettre à la wilaya de caracoler en tête de classement avec une plage horaire de distribution d’eau atteignant 24h sur 24. Par ailleurs, la wilaya de Tissemsilt a bénéficié d’une enveloppe financière de plus de 100 Milliards de DA dans le cadre du programme complémentaire initié par le Président de la République, concernant pas moins de 17 secteurs socioéconomiques qui compte plus de 90 projets. Quant à l’électrification rurale, une autre fierté et non des moindres, la wilaya a atteint, sans bruit, un taux de raccordement de plus de 96 %, le taux de pénétration en gaz de ville atteindra les 96%. Ainsi, toutes les communes de la wilaya seront pourvues en gaz naturel. S’agissant de l’agriculture, une vocation première, la wilaya ambitionne de devenir la capitale agricole, touristique, ce qui va propulser davantage la wilaya de Tissemsilt comme leader dans ces créneaux créateurs de richesses et d’emplois. Concernant le secteur de la santé, la commune de Lardjem a déjà bénéficié d’un hôpital d’une capacité de 60 lits, dont le taux d’avancement est de 70%. Même le chef-lieu de wilaya a bénéficié d’un hôpital de 240 lits ainsi que la commune de Theniet El Had a bénéficié d’un hôpital de 120 lits, dont les travaux seront entamés dans les jours à venir.

Le Carrefour d’Algérie: En matière d’espaces verts, vous avez aussi un projet important ?

M. Nehila Laâredj: Les espaces verts constituaient, jadis, l’une des fiertés de la ville, mais malheureusement, aujourd’hui nous avons perdu cette vocation. Pour l’entretien et le gardiennage, nous allons créer des espaces verts à travers le chef-lieu de wilaya dont des études sont en cours et qui seront réalisés dans les prochains mois. Par ces réalisations, le vrai visage de la ville de Tissemsilt, chef-lieu de wilaya réapparaîtra. A suivre

À propos ABED.MEGHIT

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Tissemsilt. Un grand hommage à la presse de l’Ouarsenis

C’est au siège de la ...

Le ministre de la Jeunesse et des Sports à Tissemsilt. Une enveloppe budgétaire globale de 05 milliards de DA pour 39 opérations

Poursuivant ses visites de travail ...

Le ministre du Travail en visite d’inspection à Tissemsilt. Inauguration du nouveau siège de l’annexe du FNPOS

Le ministre du Travail, de ...

Journée nationale du Savoir à Tissemsilt. Les legs d’Abdelhamid Ibn Badis toujours vivant!

La Direction de l’éducation de ...

Tissemsilt. Chaleureuse réception offerte par le wali

Le wali de Tissemsilt, M. ...