Accueil » RÉGIONS » Enseignement supérieur à Mostaganem. Les débats sur le projet de modernisation de l’université lancés

Enseignement supérieur à Mostaganem. Les débats sur le projet de modernisation de l’université lancés

Ce lundi 23 janvier, c’est au niveau de la faculté de l’informatique et des sciences exactes de l’Université Abdelhamid Ibn Badis que la concertation sur le projet de modernisation a été lancée. Une rencontre présidée par le professeur Hammou Bouziane Amine, Recteur de l’Université des Sciences et Technologies (USTO) Mohamed Boudiaf d’Oran, accompagné du Dr Lellou Abderrahmane, membre du CRUO. Une large adhésion d’acteurs, soit enseignants, cadres administratifs, directeurs de laboratoires, étudiants et partenaires sociaux, a composée l’assistance dans l’amphithéâtre, lançant ainsi le débat sur le projet. Approché par notre correspondant, le président de la séance s’est exprimé d’abord sur l’importance d’un tel dossier de réforme qui concernerait la réorganisation des domaines de formation, la création de pôles universitaires, la préparation du double diplôme.
Il est revenu surtout sur son volet pédagogique qui touchera l’extension de la licence à 04 années de formation. Mr B.A Hammou a expliqué qu’il s’agit-là d’une large concertation que lance le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique afin d’aller vers une restructuration visant à revoir l’organisation, sans remettre en question l’enseignement classique. Selon lui, c’est profitable à l’étudiant entrant à l’université car il aura la facilité du choix. Le projet proposera 05 grands domaines avec un tronc commun au lieu de 15 comme c’est le cas actuellement. Le même intervenant a indiqué également que «le système LMD est en constante amélioration et par les changements préconisés, on souhaite faire émerger les bienfaits qui s’y sont dégagés. Le passage à 04 années pour la licence vise à mûrir le diplôme dans certaines spécialités et donner à l’étudiant la possibilité de briguer une autre licence. Le président a affirmé, par ailleurs, qu’en réorganisant le système, on se projette vers la qualité de l’enseignement. Une des phases du projet, c’est le regroupement en pôles universitaires, selon la situation géographique de chaque établissement. L’objectif escompté, dira le Recteur, c’est de permettre aux universités partenaires, de fédérer leurs moyens humains et matériels, d’avoir plus de visibilité même à l’international. D’ajouter que les suggestions recueillies, lors de cette concertation, feront l’objet d’analyses lors de la Conférence Régionale prévue pour bientôt. Moderniser l’université, c’est vouloir construire un pôle de formation à la hauteur des aspirations de l’Algérie nouvelle, a conclu le Président. Pour rappel, le débat qui a suivi les explications inhérentes au projet, a connu une animation toute particulière. En dehors des enseignants présents dans la salle, ce sont surtout les étudiants qui ont fait l’unanimité sur des questions souvent très pertinentes.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Université «Abdelhamid Ibn Badis» de Mostaganem. Etudiants 5 étoiles, une approche pour optimiser les compétences

L’université «Abdelhamid Ibn Badis» de ...

Développement local à Mostaganem. Les habitants du quartier «Plato» exaspérés

Le Plateau marine était alors ...

Mostaganem accueille la ministre de l’Environnement. La promotion de l’économie circulaire, une priorité

Grâce à une dynamique inlassable ...

Mostaganem. L’efficacité énergétique, on n’en parle de moins en moins

A l’instar des autres localités ...

Logements à Mostaganem. Au-delà de la symbolique de l’Indépendance

A Mostaganem et à l’instar ...