Accueil » ACTUALITE » Engouement chez les Algériens pour envoyer des dons aux palestiniens. Solidarité sincère avec Ghaza

Engouement chez les Algériens pour envoyer des dons aux palestiniens. Solidarité sincère avec Ghaza

Manger à sa faim, dormir sous une couverture ou se laver est devenu un luxe à Ghaza quand d’autres populations sont à l’abri du besoin. Triste sort pour un peuple dont le seul tort est d’avoir dit « non » à la répression sanglante et à la colonisation de ses territoires. Les Algériens autant que leurs frères des pays arabes musulmans ont du mal à croire qu’un tel destin puisse frapper avec une méchanceté inégalable un peuple aussi épris de liberté. Compte tenu de la gravité de la situation, un engouement somme toute sans précédent s’est emparé des Algériens quant à l’envoi des aides humanitaires et des dons aux frères palestiniens dès les premières heures de bombardements et de frappes israéliennes meurtrières sur Ghaza. Cet élan de solidarité a non seulement été marqué par des manifestations d’envergure de dénonciation et de condamnation des actes sionistes barbares contre les civils de Ghaza mais s’est étendu également aux dons importants comme ce fut le cas à chaque circonstance douloureuse à laquelle faisait face la population palestinienne. Un élan solidaire sincère et du cœur. Ainsi, la solidarité algérienne envers le peuple palestinien, en particulier la population de Ghaza a pris de l’ampleur ces derniers jours après la catastrophe humanitaire dans la bande et le silence complice de la communauté internationale quant à l’arrêt immédiat des hostilités sionistes. Le dernier bilan fait ressortir près de 5000 martyrs dont 50% des femmes et des enfants et plus de 14.000 blessés. En sus de ces chiffres effarants, le croissant rouge palestinien, les organisations de défense des droits de l’homme ainsi que l’UNREWA jugent la situation très préoccupante alors que de sources médicales du ministère de la santé palestinien a mis en garde dimanche sur le risque de propagation d’épidémies et de maladies après l’annonce de l’existence de centaines de corps de victimes des bombardements sionistes non encore retirés sous les décombres. L’ampleur de la tragédie à laquelle fait face depuis le 7 octobre, début des agressions israéliennes sur Ghaza, avec son lot de martyrs et dégâts matériels immenses et de coupures de vivres, de carburant et de l’eau, a fait réagir les autorités et le peuple algérien. Les commerçants, investisseurs et citoyens ont d’ores et déjà émis leur intention de participer aux campagnes de collecte de dons de denrées alimentaires, de couvertures et de produits de première nécessité en faveur des démunis de Ghaza, qui subissent à ce jour un blocus inhumain qui ne dit pas son nom depuis de nombreuses années. En effet, l’engagement envers la solidarité avec Ghaza est aujourd’hui porté par des acteurs clés, notamment l’Union des Commerçants et des Artisans Algériens. Son secrétaire général, Issam Baderessi, a affirmé que l’Union collaborera avec la société civile pour organiser des actions bénévoles et des campagnes de dons. L’Union a déjà reçu de nombreuses demandes de commerçants, artisans, investisseurs et entrepreneurs de différentes régions d’Algérie qui cherchent à contribuer. Ils s’interrogent sur les détails de l’organisation des dons et ont été rassurés qu’une fois l’autorisation d’acheminer de l’aide humanitaire à Ghaza sera accordée, une coordination sera mise en place avec les organisations de la société civile et les bureaux régionaux de l’Union des Commerçants. De plus, l’Union des Commerçants et des Artisans Algériens a également adressé un message de solidarité à l’Ambassade de Palestine en Algérie. Ce message souligne que l’Algérie, tant en tant que nation que ses commerçants, se tient aux côtés de leurs frères et sœurs à Ghaza. L’Union rappelle son rôle historique dans la lutte pour l’indépendance nationale et son soutien à la révolution palestinienne. Fondée en 1956, l’Union a joué un rôle actif dans la lutte contre le colonialisme français et a participé à la grève des huit jours pour faire pression sur les colons.

À propos B.Kamel

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’Algérie veut renforcer sa sécurité numérique. Cybersécurité : le rempart

Quelle stratégie à adopter pour ...

7.000 enfants ont perdu leurs familles et 1,2 million de personnes souffrent de traumatismes psychologiques. Le monde a abandonné Ghaza

L’étau se resserre de plus ...

Hausse injustifiée des prix et pratiques commerciales illégales. Zitouni hausse le ton

Le gouvernement via son ministère ...

Agence Spatiale Algérienne (ASAL). Pilier stratégique pour le développement national

Fait inédit, le président algérien ...

Gestion des communes à la loupe lors de la rencontre wali-élus. Un élu crée la surprise en annonçant sa démission

Selon des informations concordantes, la ...