Accueil » Point de Vue » Enfin, le Rai patrimoine mondial !

Enfin, le Rai patrimoine mondial !

Ce n’est pas la première fois que l’Unesco reconnaisse la mondialité d’un art typiquement algérien …Le Rai restera à jamais cette chanson qui vient des profondeurs de l’histoire ancienne, de l’inconscient collectif des Algériens et de la personnalité algérienne, avec ses aspects et ses contours bien dessinés. Il est là pour exprimer par le moyen du chant et de la musique, une culture ancestrale bien enracinée qui avait résisté aux aléas des temps et des événements politiques véhiculant ainsi, des moments, des expressions de chagrin, d’amour et de joie. Voilà, pourquoi un art aussi enraciné dans la mémoire d’une société qui façonne son identité et qui exprime ses sentiments, mériterait d’être inscrits comme un patrimoine national, faisant partie d’autres arts, créant en dernier lieu, un patrimoine humain collectif mondial. Justement, l’UNESCO s’était donné depuis sa fondation, comme rôle important la préservation des patrimoines nationaux chez toutes les nations constituant l’ensemble de l’humanité. Et ce, à l’instar du patrimoine architectural, culturel matériel et immatériel etc.… Ce classement est une façon de faire connaître cet art aux autres peuples du monde et par la même occasion un témoignage solennel à l’égard de cet art qui a réussi à imposer reconnaissance et respect. Bien sûr, le mérite revient aux personnalités académiques et culturelles algériennes qui avaient joué un rôle important afin de décrocher cette reconnaissance mondiale, à leur tête Hadj Meliani d’Oran, un érudit en la matière. Et, évidemment, sans oublier le ministère de la Culture et des arts qui n’a épargné aucun effort pour rendre un souhait tant rêvé une réalité vécue. Il ne faudrait pas, quand même, que l’on reste stagné après ce lauréat. L’on devrait continuer à promouvoir notre patrimoine national, qu’il soit culturel, architectural, agricole ou religieux, en vue d’apposer notre empreinte civilisationnelle sur l’échiquier mondial. Comme quoi, nous avons apporté un plus à l’effort culturel humain. Et, nous ne sommes pas une nation, se contentant de consommer passivement, ce qui vient d’autrui. Déjà, quelques sites historiques et culturels algériens ont été classés dans le patrimoine mondial, comme entre autres : les Oasis à foggaras et les ksours d’Adrar, la ville de Nedroma et la région des Traras, l’architecture spécifique de Oued Souf. Ayant également fait partie de ce très riche legs national, les mausolées royaux de Numidie, de la Maurétanie et d’autres monuments funéraires préislamiques. Pas mal d’Algériens commencent déjà à prendre conscience qu’ils sont des riches propriétaires d’une «fortune» civilisationnelle sans égal, envers laquelle ils pourraient sans honte être fiers.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Hamas a déjà gagné la guerre

Loin des considérations exclusivement militaires…, ...

Et… on continue à vendre des armes à Israël !

C’est une erreur de penser ...

La Harga continue de plus belle

Pour certains jeunes en plein ...

Produits périmés: des tonnes et des tonnes saisies

Les services de contrôle qualité ...

10 derniers jours de Ramadhan: haute frénésie

Après les grands préparatifs de ...