Accueil » ORAN » Enfants malades du CCI du CHU d’Oran. L’accompagnement psychologique une «étape» cruciale

Enfants malades du CCI du CHU d’Oran. L’accompagnement psychologique une «étape» cruciale

Les enfants malades du pavillon du CCI du Centre hospitalier universitaire, (CHU) d’Oran qui accueille des malades admis à partir de plusieurs wilayas comme Bayad Mascara et Rélizane, nécessitent, après les traitements médicaux et les soins spécifiques, un besoin d’une assistance psychologique d’où l’impératif d’une prise en charge réelle sur le plan affectif et social intra muros, a souligné un médecin au cours d’une visite rendue aux enfants malades de ce pavillon aussi névralgique, par les membres et des bénévoles de l’association El Nour et de mimosa. Ce pavillon qui déploie ces dernières années « des efforts malgré la surcharge des lits en raison de l’afflux de plus en plus significatif des malades des wilayas limitrophes, a eu la réflexion de mobiliser des médecins psychologiques afin d’accompagner et d’atténuer les souffrances des malades hospitalisés, une étape essentielle dans la prise en charge curative, post opératoire, qui a cependant le mérite d’être renforcée, ces derniers temps, par les visites familiales et des associations malgré les circonstances du Covid-19. Ainsi, les enfants malades du CCI de l’hôpital en question, ont reçu des bénévoles qui leur ont organisé une fête à l’occasion du mawlid, ponctuée par la distribution de plusieurs effets telles les couches bébés et lingerie ainsi que de somptueux cadeaux offerts lors d’une collation. En plus du pavillon du CCI celui du Gastro (pavillon 5) et le Marfond ont également fait l’objet de visites qui sont toutefois appelées à se poursuivre durant cette semaine au niveau de l’hôpital de pédiatrie infantile de Canastel pour être au chevet des enfants malades, notamment les cancéreux et les dialysés.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

108 milliards de centimes pour la Commune d’Oran. «Est-ce une valeur déductible de la fiscalité ou une compensation du FFCL ?»

La commune d’Oran vient de ...

Des réductions de 10 à 25 % durant le mois de Ramadhan. Aucune hausse des prix ne sera tolérée

Les Algériens peuvent s’estimer heureux ...

La pionnière du syndicalisme féminin oranais Keltoum Abderahmane n’est plus. Décédée le jour de la création de l’UGTA

Un pilier du militantisme et ...

Resserrement des rangs pour l’édification de l’Algérie nouvelle. Le discours optimiste de Tebboune

Comment édifier une Algérie nouvelle ...

Main d’œuvre de la formation professionnelle dans le secteur industriel et les entreprises. Taux d’intégration: plus de 60%

Le secteur de la formation ...