Accueil » SPORT » En tournée à travers les séances d’entraînement des clubs de l’élite nationale. Ce que cherche Petkovic en Ligue 1

En tournée à travers les séances d’entraînement des clubs de l’élite nationale. Ce que cherche Petkovic en Ligue 1

En assistant aux séances d’entraînement des clubs de la Ligue 1-Mobilis, le sélectionneur national, Vladimir Petkovic, confirme son intention de suivre de près ce qui se passe au niveau local, tout en tentant de trouver les perles rares qu’ils pourraient intégrer à son projet à la tête des Verts. Car, quand bien même l’écrasante majorité de la composante humaine de l’EN vient des championnats étrangers, il reste encore des postes à pourvoir et la solution pourrait venir de la Ligue 1 qui a été depuis toujours le réservoir hétéroclite des différentes sélections nationales.
A ce propos, tout le monde aura remarqué, autant Petkovic que son prédécesseur Djamel Belmadi, que cette EN a un sacré problème dans l’axe de la défense depuis la retraite internationale d’un certain Djamel Benlamri. Etant donné les difficultés éprouvées par Aïssa Mandi à retrouver son top niveau, l’actuel driver de l’EN a même tenté le pari du sociétaire du Chabab de Constantine, Mohamed Amine Madani (32 ans) qui n’a, malheureusement pour lui, pas vraiment convaincu pour sa première sous le maillot vert. Bien qu’il compte dans sa liste Tougaï (Espérance de Tunis), le patron technique des Verts pourrait, ainsi, dénicher un bon axial capable de suppléer Ramy Bensebaïni blessé et compenser la perte de vitesse de Mandi. L’autre poste à pourvoir demeure, en parallèle, celui d’avant-centre. Avec la fin de l’aventure annoncée et quasiment actée du buteur historique des Verts, Islam Slimani et le seul Baghdad Bounedjah comme solution permanente, il paraît, en effet, clair que maillot numéro 9 de la sélection n’attend que des prétendants à la hauteur des espérances. Le fait qu’aucun attaquant de pointe ne se soit, d’ailleurs, imposé dans le haut niveau ou émergé du lot depuis des années avait, d’ailleurs, contraint Djamel Belmadi à maintenir sa confiance à Slimani, en dépit de ses changements fréquents de clubs et de ses baisses de régime assez inquiétantes. Le prédécesseur de Petkovic avait même été contraint de rappeler un Bounedjah pourtant écarté pour raisons techniques au lendemain de la désastreuse CAN camerounaise de janvier 2022 avec, toutefois, le même résultat catastrophique au tournoi continental ivoirien de 2024 et cette deuxième sortie prématurée au premier tour. Et même si Yassine Benzia a dégainé à trois reprises en deux rencontres lors des FIFA Séries du mois de mars, il n’en demeure pas moins que l’ancien Lyonnais est beaucoup plus un milieu de terrain axial ou un attaquant excentré qu’un véritable avant-centre. S’il venait à trouver de bons axiaux, aussi bien en défense qu’en attaque, l’ancien sélectionneur de la Suisse aura, en somme, joint l’utile à l’agréable, à travers sa tournée chez les clubs de l’élite nationale.

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La direction du MCO exige l’épuration du calendrier. Belbachir: «Nous ne jouerons pas face à Ben Aknoun»

«Vaut mieux tard que jamais», ...

Trois internationaux et un président de retour en Ligue 1. Le SCO Angers, porte-drapeau du foot DZ en France

Trois internationaux algériens devraient briller ...

Son large succès aux dépens de l’ESS conforte Bouzidi. Le MCO poursuit sa marche en avant

A la faveur de sa ...

Benzia seul Algérien champion en club, en attendant Amoura. Une représentativité DZ en baisse en Europe

Grâce à Riyad Mahrez, magnifique ...

Un classique annoncé à guichets fermés. MCO-ESS: Un succès pour bonifier l’acquis

En accueillant l’Entente de Sétif, ...