Accueil » ACTUALITE » En tant que puissance régionale crainte de ses ennemis. «L’Algérie doit avoir une armée forte»

En tant que puissance régionale crainte de ses ennemis. «L’Algérie doit avoir une armée forte»

Synthèse de B. L.

En Afrique, l’Algérie est une puissance régionale. C’est incontestable. Incontestable et incontournable dans le règlement des conflits régionaux. Dans le Sahel, le Mali, en Libye, elle est toujours présente et écoutée. Et comme l’Algérie est capable de jouer et d’assumer ce rôle, «elle est en droit d’avoir une armée forte» et moderne pour pouvoir assurer une «supériorité stratégique». C’est en somme le message qu’a voulu faire passer le Général de Corps d’Armée, Saïd Chanegriha, chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP), ce jeudi à Oran, selon un communiqué du ministère de la Défense nationale.
«Cette armée a le devoir d’être développée et professionnelle, crainte de ses ennemis. Une armée capable, en tout temps et en toute circonstance, de préserver l’héritage des valeureux martyrs», a souligné Chanegriha, dans une allocution prononcée à la Base navale principale de Mers-El-Kebir, au 3ème jour de sa visite en 2ème Région militaire. La lourde mission de l’ANP est d’être sans relâche à l’affût quelle que soit la conjoncture et doit s’atteler au développement de ses capacités défensives pour faire face aux nouveaux défis et préserver les intérêts vitaux de la Nation. Le chef d’Etat-major de l’ANP estime à juste titre que «notre flotte maritime a réussi à disposer de tous les facteurs de force et de modernité et à maîtriser les technologies développées et modernes, devenant ainsi un exemple à suivre, en termes de professionnalisme», ce qui lui a permis, ajoute-t-il, « la maîtrise totale et l’exploitation exemplaire de cette arme navale stratégique et bien d’autres moyens et équipements de pointe qui revêtent une importance capitale et certaine dans le renforcement des Forces navales et dans la consolidation de notre présence dans le Bassin méditerranéen». C’est à l’occasion de sa visite en 2ème Région militaire pour superviser la 2ème phase de l’exercice naval combiné +RADAA 2021+ qui consiste en des tirs de missiles et de torpilles sur une cible terrestre, exécutés par l’équipage du sous-marin +Djurdjura+ relevant de nos Forces navales» que Chanegriha devait passer ce message. Pour revenir à la visite, c’est depuis le Bâtiment de commandement et de déploiement des Forces, que le Général de Corps d’Armée, accompagné du Général-Major Djamel Hadj Laroussi, Commandant de la 2ème Région militaire et du Général-Major Mahfoud Benmedah, Commandant des Forces navales, « a suivi le déroulement des tirs où l’objectif a été atteint avec précision et détruit complètement ». A la Base navale principale de Mers-El-Kébir, le Général de Corps d’Armée a rencontré les cadres et les personnels de la Façade Maritime Ouest et a prononcé une allocution d’orientation, diffusée à toutes les unités navales par visioconférence, à travers laquelle il a affirmé que « le développement des capacités opérationnelles et de combat de notre Corps de bataille est l’objectif principal fixé par le Haut commandement qui œuvre à sa concrétisation, à travers de tels exercices d’évaluation ».

À propos B.L

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Lutte contre la corruption. L’important rôle de la société civile

Face au phénomène tentaculeux de ...

Bénéficiaires de l’allocation chômage. L’ANEM révolutionne son système

A l’ère du numérique, aucune ...

Les bombes pleuvent toujours sur la population de Ghaza. 18.000 morts et près de 50.000 blessés

Par Synthèse de B. L. ...

A l’invitation du Directeur général de la société. Le wali d’Oran en visite à l’usine Renault

A l’invitation du Directeur général ...

Sécurisation des frontières et préservation de la souveraineté nationale. L’ANP, un rempart solide et efficace

Les efforts de l’ANP en ...