Accueil » RÉGIONS » En tant que nouveau gestionnaire de la commune. Le Maire de Mostaganem veut faire mieux et autrement

En tant que nouveau gestionnaire de la commune. Le Maire de Mostaganem veut faire mieux et autrement

Le président de l’APC de Mostaganem en sa qualité de nouveau gestionnaire de la commune a invité, ce mardi 15 mars 2022 des membres de la société civile afin de les écouter, d’écouter leurs doléances et surtout envisager la possibilité d’en faire un partenaire pour le développement local. En effet, Mr Mechri Ould Abed, en invitant la vingtaine de représentants de personnes de différents horizons, a voulu débattre avec eux ce qui ferait son tableau de bord des missions prioritaires. Ce nouveau maire avec son staff, assez jeune d’ailleurs, a affiché toute sa volonté de rester constamment à l’écoute, de faire mieux et autrement. Promouvoir la démocratie participative est pour lui un des mécanismes les plus importants qui sert, bien évidemment, à renforcer le lien entre le citoyen et l’administration, de réaliser l’autonomie du pouvoir local et aussi de réaliser la démocratie administrative vue l’importance de la collectivité territoriale comme première instance ou le citoyen déclare ses doléances. Le maire, par cette manière de changer, veut être accompagné dans ses missions. L’assistance, assez engagée à éviter de parler de problèmes. Les présents ont échangé avec la maire des priorités relatives au développement de la municipalité mais ils ont aussi abordé les missions qui, selon beaucoup, semblent être délaissées par ses services. Par ailleurs, l’échange s’est centré sur l’hygiène et la salubrité, le transport, l’environnement, le mobilier urbain, la sécurité, le plan de circulation, les comités de quartiers, le PDAU, la culture, les sports, la concertation et la promotion de la démocratie participative. Le président de l’APC s’est montré très réceptif quant à vouloir organiser périodiquement des rencontres qu’il veut thématiques. Il souhaite profiter du capital expérience de l’assistance. Des citoyens qui, eux-mêmes, ont exprimé une ferme volonté de contribuer au développement de leur ville. Tous espèrent, avec le potentiel des jeunes élus, faire bouger les lignes à Mostaganem. Le président a finalement été très convaincu que se faire accompagner par la société est capital pour le développement de la municipalité. Beaucoup d’intervenants ont exhorté le PAPC à la concertation surtout quand il s’agit de grandes opérations notamment celles relatives au patrimoine culturel, au vieux bâti, aux grandes études etc…Cette nouvelle APC doit faire mieux et autrement afin d’atteindre les objectifs d’une ville propre, moderne et sécurisée. Total, l’ensemble des participants semblent être rassurés pour voir désormais, l’APC s’engager pour une nouvelle vision, une vision d’un développement cohérent et homogène.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Economie à Mostaganem. Des membres du CREA en soutien à l’investissement

Dans un communiqué émanant de ...

Mostaganem. L’ENIV se singularise par des partenariats stratégiques

La nouvelle Algérie amorce ses ...

Sans domicile fixe à Mostaganem. Les raisons de la déchéance

A l’instar des autres wilayas, ...

Campagne contre la cybercriminalité à Mostaganem. Sensibiliser pour mieux se protéger

Dans le cadre de la ...

Mostaganem. La feuille de route du wali dévoilée

A l’occasion de la célébration ...