Accueil » ACTUALITE » En seulement 03 mois, les motards causent plus de 1.000 accidents. Des fous en deux roues!

En seulement 03 mois, les motards causent plus de 1.000 accidents. Des fous en deux roues!

Les motards ont-ils le gène des accidents dans le sang? Certes, des fous au volant aux deux roues à première vue, joyeux et élégants. Ce n’est pas souvent le cas. Ce n’est que la face cachée de l’iceberg. Les fous mordus de motos ont proliféré ces dernières années. Les amateurs de la Suzuki sportive, du scooter ou de la Sylvester en sont fous. Mais les fous aux deux roues payent le prix en Algérie. Les comportements accidentogènes sont légion de la part des motards eux-mêmes. De plus en plus d’accidents sont causés par les motos en Algérie. Une tendance qui s’accentue, mettant parfois en péril l’élément humain. Vitesse, dépassements dangereux et non respect du port du casque, les conducteurs motorisés, dans l’ensemble, prennent à la légère les consignes de la sécurité routière. Quelles sont les causes des accidents de motos? Une étude à l’étranger révèle que dans 57% des cas, l’erreur est due à l’automobiliste qui, aussi paradoxal que cela puisse paraître, n’a pas perçu ou a mal distingué les deux roues! Et dans 37% des cas, l’erreur est imputable au conducteur motorisé. C’est dire que les véhicules ont une certaine part de responsabilité des accidents routiers. En Algérie, le phénomène des accidents causés par les motos est pris très au sérieux et est loin d’être banalisé. Les contrôles sont des plus rigoureux quand ce ne sont pas carrément les retraits de permis. Les pouvoirs publics ont jugé utile de multiplier la sensibilisation contre l’autre «facette» du terrorisme routier. Des campagnes tambour battant sont menées pour prévenir les risques du mauvais usage des motos. Plus de 1.000 accidents de la route ont été causés par des motards durant le premier trimestre de cette année à l’échelle nationale, a-t-on appris samedi de la chargée de communication auprès de la Délégation nationale de sécurité routière, Fatima Kellaf. « La Délégation nationale de sécurité routière a enregistré, durant le premier trimestre de cette année, 1.202 accidents causés par des conducteurs de motos sur un total de 5.874 accidents de la circulation signalés sur le réseau routier national durant cette année, à l’origine de la mort de 670 personnes et de blessures causées à 7.747 autres », a indiqué à l’APS, Mme Kellaf, en marge d’une journée de sensibilisation destinée aux conducteurs de motos. « 20% des accidents enregistrés à la période indiquée ont été causés par cette catégorie de conducteurs (motards) », a-t-elle précisé. Les plus importants dépassements inscrits à leur actif sont « l’excès de vitesse, les dépassements dangereux et le non port du casque de protection considéré, pourtant, comme le meilleur moyen de protection pour eux. Un nombre considérable de motards évitent de le porter, en dépit de son rôle indéniable dans leur protection du danger de la mort ou de handicaps à vie », a déploré la même responsable. Mme Kellaf a fait part, au titre des mesures visant à réduire les accidents de la route, notamment ceux causés par les motards, de la mise au point, par la délégation nationale de sécurité routière, d’un programme spécial portant organisation de campagnes de sensibilisation au niveau des wilayas enregistrant un très grand nombre de conducteurs de motocycles, à leur tête Blida, Alger, Tipasa et Ghardaïa. D’où l’organisation d’une journée de sensibilisation au niveau du parking du complexe sportif Mustapha Tchaker de Blida, au profit des motards, en coordination avec le club des motards de la wilaya et avec la participation de nombreux autres clubs de wilayas voisines, dont Alger et Tipasa et de corps sécuritaires dont la sûreté nationale, la gendarmerie nationale et la protection civile. Dans sa déclaration à cette occasion, le président du club des motards de Blida, Fayçal Malek, a loué l’initiative des organisateurs de cette manifestation pour avoir axé sur la « sensibilisation des motards sur l’impératif de prendre conscience de plusieurs facteurs en cause dans les accidents de la route dont particulièrement l’excès de vitesse, outre l’importance de la maintenance régulière de leurs motos et du port impératif du casque de protection qui peut leur sauver la vie », a-t-il observé. Une exposition de motocycles de différentes catégories et types a été organisée à cette occasion, outre des démonstrations de bonne conduite des motos.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Révision du code communal. Les élus locaux auront plus de liberté

Quelles prérogatives pour les élus ...

Solidarité vis-à-vis des personnes pauvres recensées par la commune d’Oran. La prime de l’Aid Al Adha passe de 5.000 à 10.000 DA

Aid Al Adha est une ...

Les Algériens de l’étranger devraient transférer 1,829 milliard de dollars à fin 2022. Les envois de fonds en hausse

Comment les fonds en provenance ...

Nomination ce dimanche de quatre délégués de la kasma 2 et de Mers el Kébir. Le FLN en ligne droite à Oran

Le FLN amorce sa ligne ...

Le chrono tachygraphe est désormais exigé dans le transport routier. Une solution pour réduire la folie routière

Qu’est-ce qu’un chrono tachygraphe? Dorénavant, ...