Accueil » ACTUALITE » En se lançant dans une aventure d’espionnage mondiale. Le Maroc piégé par l’Entité sioniste

En se lançant dans une aventure d’espionnage mondiale. Le Maroc piégé par l’Entité sioniste

Le Maroc est épinglé par le logiciel israélien «Pegasus». Il a réagi, lundi 19 juillet, et démenti l’accusation d’espionnage portée contre lui. Mais à quoi? Dans une affaire où il est pourtant convaincu et reconnu d’espionnage. Depuis la nuit des temps, tout le monde espionne tout le monde et le Maroc a dépassé les limites. Sa campagne d’espionnage remonte à des temps lointains à l’époque de Hassan II, l’ancien roi du Maroc qui avait, selon des historiens, conclu un accord en secret avec l’entité sioniste pour piéger plusieurs états arabes dont l’Algérie et dont la parfaite mise en scène d’espionnage avait eu lieu lors des évènements de la Guerre des six jours. Cet accord confidentiellement et joliment entretenu pour longtemps avait dissuadé l’émergence d’un accord de paix en Palestine, à cause de divergences entre Etats de la Ligue Arabe, au moment où le Makhzen criait sur tous les toits qu’il était protecteur de la cause des Palestiniens. En se lançant dans une vaste aventure d’espionnage mondial, le pays voisin est dans de beaux draps. L’agence Reporters sans frontières (RSF), soupçonnée d’avoir utilisé des journalistes dans cette sordide campagne d’espionnage dans le monde, a présenté ses excuses à l’Algérie, au moment où l’Ambassadeur d’Algérie en France a officiellement déposé plainte. Seulement voilà, cette affaire ne compte pas s’arrêter là. Le Maroc se trouve aujourd’hui au cœur d’un grave scandale d’écoutes téléphoniques. Le logiciel israélien «Pegasus», utilisé par le Maroc, permet de détecter et d’identifier à partir d’un portable, des appels téléphoniques, des messages ainsi que des contenus du système de caméra. Des journalistes, des personnalités et des ONG ont été piégés par ce logiciel espion. Le Makhzen est donc piégé par les sionistes. Accusé d’espionnage, le Maroc, pour rappel, a attaqué en justice Forbidden et stories en diffamation. Son ambassadeur en France, Chakib Benmoussa, a démenti que le Royaume aurait espionné le président Macron. Mais jusqu’où ira cette affaire? Selon les experts en questions stratégiques, Israël tentera le tout pour bloquer les sanctions contre le Maroc.
«Les Lobbys sionistes feront tout pour bloquer tout processus de condamnation du Maroc et de son allié stratégique Israël», suite à l’affaire d’espionnage à l’aide du logiciel «Pegasus», indique Hassan Kacimi, expert des questions géopolitiques, qui était dimanche matin l’invité de la rédaction de la Chaîne 3 de la radio Algérienne. Le Maroc s’est engagé, au nom de l’entité sioniste, dans une aventure d’espionnage, affirme celui-ci qui précise que « la monarchie n’espionne pas uniquement l’Algérie. C’est un processus d’espionnage mondial qui est en train de se mettre en place». M. Hassan Kacimi rappelle que ce processus de normalisation entre l’entité sioniste et le Maroc est un processus secret, développé dans la clandestinité, qui a évolué dans le temps depuis presque une soixantaine d’années. Pour lui, ce deal de la honte, s’est étendu vers des activités qui sont subversives et hostiles sur le plan régional, au niveau des pays de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et vers l’Europe. Les Français sont espionnés de manière massive, plus de 1.000 téléphones dont 600 journalistes et des partis politiques, qui ont été affectés par ce logiciel malveillant. Plus grave encore, ajoute-il, même les réunions du gouvernement français étaient sous écoute. Pour préserver les intérêts d’Israël et sauvegarder ses intérêts coloniaux, le Maroc continuera d’entraver les efforts de règlement pacifique en cours des crises dans la région, à l’instar du Mali et de la Libye. L’expert des questions géopolitiques estime que le roi du Maroc, est totalement absent puisqu’il a délégué ses pouvoirs à un tortionnaire, à savoir El Hammouchi, imposé par des lobbys franco-sionistes. «On se demande qui commande au Maroc», s’interroge-t-il. L’invité explique que ce sont ces lobbys qui organisent, exploitent, commercialisent la drogue marocaine qui rapporte l’équivalent de 23 milliards de dollars. «Cet argent est recyclé dans des banques marocaines dans le Sahel et en Europe et ce, au vu et au su de toutes les autorités politiques qui sont complices», conclut-il.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le prix plafond de l’huile alimentaire revu à la hausse. 650 DA les 05 litres

Un autre coup dur pour ...

Spéculation et pratiques commerciales frauduleuses «Un chiffre d’affaires de 60 milliards de da»

Les pratiques commerciales illicites ou ...

Société algérienne de distribution d’électricité et de gaz (SADEG). 207 milliards de dinars de créances

Les citoyens sans ressources ou ...

Leurs assourdissements ont empêché les gens de fermer l’œil. Malgré leur interdiction, les pétards ont fait des siennes

L’usage des produits techniques prohibés ...

17 octobre 1961. Les Oranais se remémorent le génocide

Les horribles massacres perpétrés à ...