Accueil » MONDE » En mission à Wuhan. Un expert de l’OMS met en doute les renseignements américains sur le Covid-19

En mission à Wuhan. Un expert de l’OMS met en doute les renseignements américains sur le Covid-19

Un des experts de l’OMS en mission à Wuhan (Chine) pour enquêter sur les origines du coronavirus a mis en doute mercredi la fiabilité des renseignements américains sur la pandémie, après des critiques de Washington. « Ne vous fiez pas trop aux renseignements américains » qui sont « franchement erronés sur de nombreux aspects », a écrit Peter Daszak sur Twitter, réseau social bloqué en Chine, au dernier jour de son séjour dans le pays asiatique. L’expert réagissait à des déclarations du porte-parole du département d’Etat américain, qui a semblé prendre ses distances la veille avec les premières conclusions des experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Après une mission de quatre semaines à Wuhan, un temps épicentre de l’épidémie, les spécialistes étrangers de cette délégation ont indiqué mardi n’avoir pu percer les origines du Covid-19, qui continue de sévir dans le monde. Les experts de l’OMS ont toutefois jugé « hautement improbable » l’hypothèse de la fuite du coronavirus depuis un laboratoire de la ville, une théorie soutenue un temps par les Etats-Unis. L’administration de l’ancien président Donald Trump avait ainsi accusé l’Institut de virologie de Wuhan d’avoir laissé s’échapper le virus, volontairement ou non. Fait notable: l’expert auteur du tweet, Peter Daszak, est le président de EcoHealth Alliance. Cette association basée aux Etats-Unis et spécialisée dans la prévention des maladies a collaboré avec cet institut de virologie sur certains projets. La nouvelle administration Biden a pris ses distances mardi avec la théorie d’une fuite d’un laboratoire, défendue notamment par l’ex-secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo. Elle a toutefois semblé accueillir avec scepticisme les premières conclusions des experts de l’OMS et appelé à ce qu’elles soient vérifiées par les services américains. « Plutôt que de tirer des conclusions hâtives qui peuvent être motivées par tout sauf par la science, nous voulons voir où les données nous conduisent, où la science nous conduit, et nos conclusions seront fondées là-dessus », a déclaré le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Carrefour de Mostaganem

Université. Les prolifiques apports au ...

Palestine. La Colombie confirme qu’elle va ouvrir une ambassade à Ramallah

La Colombie va ouvrir une ...

L’Europe appelle Israël à ne pas “menacer” les juges de la CPI

Le chef de la diplomatie ...

Iran. Décès du président Ebrahim Raïssi dans un accident d’hélicoptère

Le gouvernement iranien a annoncé ...

Le Carrefour de Mostaganem

Sans domicile fixe. Les raisons ...