Accueil » ORAN » Emplacement historique et emblématique. Si Place karguentah m’était contée

Emplacement historique et emblématique. Si Place karguentah m’était contée

Guarguenta ou Garginta était tout un village, contrairement aux idées conçues qui limitaient Oran, seule, à Sidi Houari et à la Rue d’Arzew. Oran, à cette époque, des années 60 et 70, s’identifiait à la place Garginta, emplacement historique de son non moins emblématique Marché, marqué par plus de 20 années de lutte pour la réappropriation du domaine de l’Etat et de la commune. Qu’est-elle devenue? La toponymie est un élément fondamental qui façonne un espace urbain à un nom de la mémoire d’une ville au passé historique. C’est une conception qui tire de l’originalité d’une place du fait de son passé de sa population ancêtre et des noms légendaires qui l’ont marquée à travers plusieurs âges de colonisation d’Oran entre autres portugaise, espagnole, ottomane et française. Pourquoi la place Garginta est-elle aujourd’hui si défigurée, si vétuste? Comment ses immeubles ont-ils manqué cruellement d’un petit pinceau de peinture? D’aucuns estiment que le charme de la place Garginta a été détruit délibérément par ces immeubles qui ternissent le décor de la placette et auxquels il va falloir indubitablement et aussi paradoxal que cela puisse paraître, apporter en urgence une réhabilitation, un toilettage de son visage, avilissant tant l’activité commerciale, sans respect du cachet préhistorique de la placette qui aura pris incommensurablement le dessus. Faut-il redonner à cette place son blason d’antan? Riche par ses anciens noms de figures et de colons qui s’y érigèrent, de Derb jusqu’ à Mers El Kébir, avant que les Espagnols n’eurent à les évincer hors d’Oran, Kargeuntah ou Garginta fut, pendant des années, reléguée à un simple lieu d’activité commerciale, sans tenir compte préalablement de son histoire ! En 1890, Oran alors à l’étroit, à l’intérieur de ses remparts, commence progressivement à remonter vers Karguenta et elle est devenue préservée loin des violences qui déchirèrent Sidi Houari et le «Village Nègre» à Mdina Jdida, prophétie raciste des colons français par la suite. La place Karguenta est réputée par son splendide calme , ses airs frais toute l’année, du fait des hauteurs des Monts de Murdjadjo qui l’envoûtent, son ancien Marché tiré de ce nom et brûlé en 1986, sans oublier la docilité de sa population héritée d’ anciens noms d’Oran. Triste sort d’une place témoin d’un passé mémoriel extravaguant mais qui pleure ses immeubles devenus des «gouffres» à force d’être livrés à l’abandon, à l’usure du temps ! Qui sauvera la Place Karguenta? Les autorités locales de la wilaya d’Oran ont lancé le défi de réhabiliter toutes les anciennes places d’Oran à l’instar de la Place d’Armes et de tous les anciens immeubles avec, à ce jour, plus de 700 immeubles rénovés, des espaces verts modernisés et aux normes, des vestiges et édifices datant de l’époque coloniale refaits. Pourquoi pas la place Karguenta ?

À propos B.Kamel

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Politique de meurtre, arrestation arbitraire, torture, déplacement forcé et génocide. Les enfants palestiniens, premières victimes de l’horreur

Désormais chaque enfant palestinien où ...

7ème Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF). A la recherche d’une vision commune

Quel avenir pour le gaz ...

Unité de production de MTBE d’Arzew. Projet stratégique d’autosuffisance

L’essence au plomb c’est bien ...

L’Algérie veut renforcer sa sécurité numérique. Cybersécurité : le rempart

Quelle stratégie à adopter pour ...

7.000 enfants ont perdu leurs familles et 1,2 million de personnes souffrent de traumatismes psychologiques. Le monde a abandonné Ghaza

L’étau se resserre de plus ...