Accueil » ACTUALITE » Emigration clandestine. Repêchage de 04 cadavres de jeunes femmes près de Cartagena

Emigration clandestine. Repêchage de 04 cadavres de jeunes femmes près de Cartagena

Certaines des informations relatives au fléau de la ‘’Harga’’ nous surprennent de plus en plus car les dessous sont quelques fois invraisemblablement abracadabrants. A l’image de jeunes femmes algériennes qui se jettent à l’aventure des traversées de ce que l’on appelle la ‘’route de la Méditerranée’’ considérée comme la plus meurtrière. Après avoir connu des choses sur la ‘’Harga ‘’, sur son évolution sur l’évolution des réseaux, sur le retour clandestin des cadavres de victimes noyés au large, aujourd’hui c’est l’épisode de jeunes femmes ‘’harragates’’. Sur cette information, le quotidien espagnol ‘’La Verdad’’ fait état, ce dernier jeudi 11 avril 2024, de la localisation de 04 cadavres de jeunes femmes dans une embarcation semi-rigide de type ‘’Zodiac’’ au large de Cartagena (Sud Est d’Espagne) soit à 11 miles de la côte. Selon les auteurs de l’article de presse, J.Martinez et G.Marmol, la Garde Civile enquête sur ce repêchage de 04 corps de femmes pour savoir si ces dernières sont mortes en tentant d’arriver sur les côtes espagnoles en restant à la dérive sans vivres. Le soir du jeudi, le bateau de sauvetage maritime ( Salvamento Draco’’ a remorqué jusqu’au port de Cartagena une embarcation semi-rigide de type ‘’Zodiac’’ avec à son bord 04 cadavres de jeunes femmes. Selon les premières hypothèses, on révèle que les quatre personnes sont d’origine algérienne. Ces dernières, ajoutera le journal, prétendaient atteindre les rives du sud de la péninsule mais elles moururent pour être restées plusieurs jours à la dérive sans eau ni nourriture ou par pure accident. Selon les sources de sauvetage, l’embarcation de sept mètres avec un moteur hors-bord a été retrouvée à moitié submergée ce qui renvoie vers la thèse de l’accident. Ce macabre repêchage par le remorquage, indique le quotidien, s’est déroulé sur plusieurs heures dans des conditions difficiles à cause du mauvais temps. En attendant les autopsies, les fonctionnaires judiciaires et les membres de la Garde Civile collaborent pour extraire les cadavres de l’embarcation qui étaient dans un état de décomposition très avancée. Transférés aux services de médecine légale de Cartagena, l’autopsie révèlera très bientôt les causes concrètes de ce drame qui a coûté la vie à 04 jeunes femmes. Enfin, les auteurs de l’article restent perplexes quant à cette tentative, purement féminine d’émigration clandestine. Ces derniers n’arrivent pas à croire que des jeunes femmes seules tentent la traversée sans être accompagnées comme cela se fait d’habitude. Le pire, selon eux, c’est que ces femmes étaient embarquées sur un semi-rigide avec un moteur hors- bord camouflé selon les méthodes usitées par les narcotrafiquants que celles de l’émigration clandestine.

À propos S.C. G

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Un réseau criminel de rapatriement des corps démantelé en Espagne. «Harga» de cadavres vers l’Algérie!!!

Selon le quotidien espagnol «LaVerdad», ...