Accueil » ORAN » Elle est retour dans les tables des consommateurs. Baisse appréciable du prix de la sardine

Elle est retour dans les tables des consommateurs. Baisse appréciable du prix de la sardine

Désormais, les consommateurs aux faibles revenus peuvent consommer du poisson frais. En effet, le prix de la sardine, le poisson le plus consommé par les habitants en raison notamment de son prix abordable en comparaison à d’autres espèces, connaît une baisse significative ces derniers temps. Selon certains poissonniers, la cause de cette baisse reviendrait au beau temps, les pêcheurs faisant plus de sorties donc pêchent beaucoup plus de poissons. En deux semaines, il est passé de 500 à 150 DA voire moins. Pour d’autres poissonniers, la baisse est due plutôt à la canicule. En fait, ne pouvant conserver plus d’une journée leur marchandise dans de bonnes conditions d’hygiène, les poissonniers préfèrent la vendre à bas prix plutôt que de la jeter. Loin de se laisser impressionner, les connaisseurs trouvent plutôt que les prix sont encore trop élevés étant donné que la sardine vendue actuellement est de faible calibre. Aussi, durant la période qui va du 1er mai au 1er septembre, les chalutiers, les bateaux de pêche qui raclent le fond de la mer, étaient au repos et ce, pour permettre aux poissons de se reproduire et seuls les sardiniers et les petits métiers sont en action. Et comme la mer est calme et l’eau claire durant les mois de mai et de juin, la sardine, expliquent nos interlocuteurs, profite pour se nourrir, quitte les fonds marins pour chercher la flore marine qui devient alors visible. Et c’est ce qui permet aux bateaux spécialisés dans la pêche de la sardine de faire de bonnes récoltes et de vendre leur poisson moins cher. De leurs côtés, les consommateurs expriment leur satisfaction d’abord pour le prix devenu subitement abordable et surtout pour la qualité du poisson. Ils soulignent que celui-ci est frais et sent véritablement la sardine qu’ils aiment consommer frite ou accommodée suivant les différentes recettes dont ils ont le secret comme en boulettes. Des ménagères rencontrées à l’étal du poissonnier font remarquer que cela fait belle lurette qu’elles ont perdu l’odeur de la vraie sardine. Or, si ce n’était les frais engagés comme le mazout et les pièces détachées, le prix de la sardine aurait été encore beaucoup moins cher.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Pôle urbain Ahmed Zabana. Ni établissement sanitaire ni pharmacie!

Le nouveau pôle urbain Ahmed ...

AADL Ahmed Zabana. La cité perd son calme à cause des rixes

Les rixes entre bandes rivales, ...

La coupe du monde du Qatar booste les ventes des téléviseurs. Les années d’or reviennent pour les vendeurs à El Hassi

La Coupe du monde de ...

Es-Sénia ou Ain Beida pour pratiquer du sport. Manque d’infrastructures sportives à la cité AADL «Ahmed Zabana»

Le pôle urbain «Ahmed Zabana», ...

Son prix n’est toujours pas stable. La pomme de terre s’envole de nouveau

Au cours des derniers mois, ...