Accueil » MONDE » Elle est menacée et assignée à résidence depuis plus de 134 jours. La militante sahraouie, Soltana Khaya, dénonce la torture

Elle est menacée et assignée à résidence depuis plus de 134 jours. La militante sahraouie, Soltana Khaya, dénonce la torture

Dans cet entretien, la militante sahraouie, Soltana Khaya, vient d’alerter l’opinion internationale sur les exactions commises contre le peuple sahraoui qui lutte pour son autodétermination. Selon elle, tous les Sahraouis, vivant dans les territoires occupés, seraient menacés par le Makhzen dans leur intégrité physique et leurs vies seraient en danger. Elle est, selon ses propos, constamment menacée et assignée à résidence, depuis plus de 134 jours. « Les forces d’occupation marocaines sont spécialisées dans toutes sortes de méthodes de torture (…). Ici, les autorités, plutôt que de fonctionner comme un gouvernement, le font comme une mafia », renchérit-elle. Dans un entretien paru dans le journal espagnol Catalunyapress, la militante sahraouie des Droits de l’Homme, Soltana Khaya, affirme que sa lutte pour l’indépendance du Sahara occidental n’était pas une affaire individuelle, mais plutôt menée par toute la population sahraouie dans les territoires sahraouis. Tous les Sahraouis partagent le même principe, poursuit-elle, et le Maroc ne peut pas continuer à occuper les territoires sahraouis, à violer les résolutions internationales et à continuer, aussi, à ignorer le droit international au Référendum. Elle a signalé, en outre, que les services de l’occupation marocaine ne se sont pas contentés d’attaquer physiquement les Sahraouis. En effet, d’après elle, les jeunes sahraouis qui se solidarisent avec sa famille, auraient été licenciés arbitrairement de leurs postes de travail. Elle a affirmé, notamment, que depuis qu’elle est rentrée d’Espagne, au mois de novembre 2020, soit cinq jours après le début de la guerre au Sahara occidental, elle ne cesse d’être la cible et la victime d’agression continue ». La mère de Khaya qui est âgée de 84 ans, et sa sœur, ne sont pas non plus épargnées par la répression de l’occupation marocaine. Elle affirme à ce propos qu’elle a souffert et continue de souffrir constamment. Ces derniers jours, ils ont intensifié les actions et je pense qu’ils veulent mettre fin à ma vie, et surtout m’assassiner ». Selon ses témoignages bouleversants, elle révèle que pendant tout ce temps, elle et les membres de sa famille ont été contraints à l’emprisonnement permanent dans leur maison. Ils étaient assiégés. Certains jours, surtout au cours de la nuit, les policiers marocains éteignent les lampadaires, entrent dans la maison et agressent physiquement quiconque se trouvant à l’intérieur, dit-elle dans cet entretien. Elle poursuit qu’il est totalement interdit de recevoir des visiteurs dans sa famille que surveille la police du Makhzen. Dans son récit bouleversant, elle décrit la situation de psychose que subit toute sa famille qui a essayé de lui rendre visite pour s’enquérir de sa situation dans ces territoires occupés, et qui s’est heurtée à la politique du black-out du belligérant marocain, tout en rencontrant un refus catégorique émaillé par de graves problèmes, a-t-elle poursuivi. Pour elle, ils continuent d’utiliser toutes sortes de méthodes répressives pour les humilier, et pour se venger, en outre, de leur position politique qui est l’Autodétermination du peuple sahraoui. Par conséquent, elle conclut cet entretien au journal espagnol en réitérant la ferme position de la RASD à rester déterminée et à poursuivre son combat jusqu’à ce que le peuple du Sahara occidental arrache son indépendance ou fasse partie de la lignée des hommes et des femmes qui sont aujourd’hui des martyrs ».

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Forum économique algéro-italien au CIC à Alger. Pour un partenariat gagnant-gagnant

L’ambassadeur d’Italie en Algérie, après ...

Relations bilatérales algéro-italiennes .Le Premier ministre italien, Mario Draghi, aujourd’hui à Alger

Mais qu’est-ce qui fait courir ...

Micro-entreprise. Le Salon international prévu au mois de septembre prochain

Dans le domaine de la ...

Propos du Ministre du tourisme sur les vacances des Algériens. Une question de pouvoir d’achat

La saison estivale est bel ...

Grâce présidentielle. Mesures d’apaisement pour 44 hirakistes

Il s’agit, selon le communiqué ...