Accueil » SPORT » Eliminée dès le 1er tour de la CAN 2021, au Cameroun. EN: L’heure du bilan et des changements

Eliminée dès le 1er tour de la CAN 2021, au Cameroun. EN: L’heure du bilan et des changements

Trente longues années après le désastre de Ziguinchor, la sélection nationale de Djamel Belmadi, tenante du titre, a connu le même tragique destin que sa glorieuse aînée de 1990, se faisant piteusement éliminer dès le premier tour de la Coupe d’Afrique des Nations 2021. Alors que personne ne s’y attendait, l’Algérie a été l’une des toutes premières nations à quitter le Cameroun et sa CAN, sortie dès la phase de poule par la Sierra Léone (0-0), la Guinée Equatoriale (0-1) et la Côte d’ivoire (1-3) face à laquelle les coéquipiers de Riyad Mahrez ont sombré jeudi après-midi au stade de Japoma, à Douala. «On a mis tout en œuvre pour essayer de passer et gagner ce match. Nous ne l’avons pas fait. Je pense qu’on n’a pas été au niveau, surtout sur cette rencontre, moi le premier. J’assume et je prends toutes les responsabilités. Voilà, ça fait partie du football. On gagne, on perd. On a tout donné. Incha’Allah on reviendra plus fort» tentait, d’ailleurs, d’expliquer le capitaine des Verts qui a nié tout problème au sein du groupe. «Un problème d’état d’esprit ?Jamais! On est une équipe qui donne tout. Ce n’est pas pour chercher des excuses mais les conditions sont très très difficiles.
On a eu du mal pour rentrer dans le tournoi. On n’a pas gagné le premier match qui nous met tout de suite dans le dur. Le deuxième, on le perd et le troisième on est déjà la tête sous l’eau. On essaye de tout donner et on perd ce match. Il faut qu’on relève la tête et qu’on reste soudé. On a gagné ensemble, là on perd ensemble. On sait que les supporters algériens seront derrière nous. Ceux qui ne le seront pas, ce n’est pas grave. C’est la vie, le football. En tout cas, nous resterons soudés et on reviendra plus fort. Il y a un constat à faire. Il y aura un bilan qui sera fait par le coach. De notre côté, nous devrons faire l’autocritique de nos performances, nos prestations. Moi le premier. Je suis capitaine. J’assume que je devais faire plus pour aider l’équipe. Ce n’est pas passé cette fois-ci mais on reviendra plus fort incha’Allah. On fera tout pour redonner de la joie à notre public et à notre peuple. On reviendra plus fort pour se qualifier à la Coupe du Monde» promet même l’attaquant de Manchester City, qui a quitté Douala avant-hier pour rejoindre l’Angleterre et son club. Un peu plus tôt, lui et ses coéquipiers se faisaient facilement dominer par les Ivoiriens, grâce à des buts signés Kessié (22’), Sangaré (39’) et Pépé (54’). Le penalty raté par Mahrez (61’) puis le but de Bendebka (73’), le seul de l’EN au Cameroun, ne changeront, par la suite, rien à la débâcle des Verts. Un constat amer qui n’a, du reste, guère échappé à Djamel Belmadi.

Mahrez:
«On n’était pas au niveau, moi le 1er!»
«Difficile de faire une analyse rationnelle après une telle désillusion. Nous n’avons pas été à la hauteur de la compétition. On s’est préparé à 100% pour cette compétition. On voulait défendre notre titre. Nous n’avons pas obtenu ce que l’on voulait chercher. C’est un échec total. Demain, nous analyserons ça à froid. Il faudra se consacrer aux barrages. Pour cela, on analysera ce qui n’a pas marché. Il est trop tôt pour expliquer comment utiliser cet échec pour se relever. Les barrages arriveront vite. J’ai bien sûr une idée sur ce qui n’a pas marché. Beaucoup de choses mais trop tôt pour en parler. Nous ne voulions pas trop parler des joueurs atteints par la Covid sans forcément basculer dans la rétention d’informations. C’est compliqué d’évoquer cela. Rien ne s’est juxtaposé comme on l’aurait voulu. Je ne vais pas évoquer des polémiques dès à présent. Peut-être un manque de fraîcheur lié à beaucoup de choses. La Côte d’Ivoire s’est montrée meilleure que nous ce soir. Ils ont été efficaces et ont tout donné, a-t-il enchaîné. Nous avons manqué d’efficacité. Ils ont été chirurgicaux dans la surface. C’est ce qui nous a manqué lors de cette CAN. Parler de crise n’est peut-être pas opportun, a ajouté le coach des Verts. On a échoué, oui. On a fait sur trois matchs ce qu’on n’avait pas eu depuis trois ans. Ce sentiment de la défaite est amer. Détestable même. On est en doute. Il va falloir analyser cela et se remettre dans le barrage de mars. Une Coupe du Monde, ce n’est pas rien. Il va falloir travailler désormais » lancera, pêle-mêle le sélectionneur, avant de s’attarder sur quelques-unes de ses individualités. «J’aurai aimé régler ça en famille mais bon, vous n’avez pas les tenants et les aboutissants de cette histoire, je n’ai pas donné de vacances à Riyad. Vous n’êtes pas bien informés, voire malhonnêtes. »

Belmadi:
«J’assume tout, mais …»
«On aurait pu régler ça en famille mais vous voulez faire ça ici. On règlera ça en temps et en heure voulue. Il ne faut pas dénigrer un joueur qui a donné tant de bonheur. J’assume ce choix. Riyad est le joueur qui a joué le plus, il avait déjà un match le 1 janvier. Il n’a pas eu de vacances. S’il n’est pas à son meilleur niveau aujourd’hui, c’est peut-être parce qu’il a trop joué. Il a eu 2-3 jours de repos, et je vais vous donner la raison exacte quand on sera à Alger. Pourquoi nous a-t-il rejoints que le 8 janvier? C’est une chose que je ne peux pas dire ici au Cameroun. Pour Adem Ounas, je ne peux rien vous dire ici. C’est le secret médical et même Riyad Mahrez en est concerné. Ici (Cameroun) tu dis qu’un joueur a le Covid, c’est fini. Tu ne le reverras plus. On ne peut pas tout dire, il y a une réglementation à laquelle on est soumis. Je vais quand même m’exprimer à la place du joueur. Adam a été positif au Covid, il a refait le test après et le résultat était négatif. Avec cela, il a fallu passer des radios pulmonaires et pleins d’autres examens. Les médecins ont décelé une anomalie au niveau du cœur. Cela ne veut pas dire qu’il a un problème mais c’était lié à son test positif. La CAF a décidé qu’il n’était pas en mesure de jouer» soulignera-t-il, à propos de Mahrez et d’Ounas. Et de rappeler que tout n’est pas à jeter à l’issue de cette CAN ratée: «On travaille pour le peuple et le pays. S’il s’agissait de ma carrière à moi ou de ma tranquillité, je ne serais pas en équipe nationale. Je suis venu avec un objectif de rendre fier mon pays, mon peuple et on a réussi à le faire. Ce ne sont pas ces deux matches qui vont enlever tout le mérite que les joueurs ont pu avoir et qui vont nous faire douter. Aujourd’hui, c’est une grosse déception, mais on va relever la tête comme on l’a fait en 2018, après avoir fait une analyse et un bilan bien sûr. Il y a des objectifs qui vont arriver très vite» dira-t-il. Et de renchérir: «On est déjà sur un acquis et des bases. L’erreur c’est de rester sur ces deux matches et de se dire qu’il faut tout changer et tout revoir. Certes, il y a des choses à revoir quand on n’arrive même pas à marquer. Face à la Côte d’Ivoire, ce ne sont même pas nos attaquants qui marquent. On n’arrive même plus à mettre un penalty. Ce sont de gros signes. Il y a effectivement des choses qui n’ont pas marché dans ce tournoi. Il va falloir analyser mais pas tout remettre en question. Notre ennemi c’est nous-mêmes. J’ai toujours dit que je n’ai pas une préférence, il n’y a plus de petites équipes. On est capable de battre n’importe quelle sélection comme on est capable de perdre contre n’importe quelle équipe. Je vais me remettre au travail dès demain, me remettre en question et analyser les choses. Cela ne veut pas dire que je vais tout remettre en cause, il y a des choses qui marchent bien depuis trois ans ».

À propos Seif.Eddine.R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Organisation catastrophique au stade Ahmed Zabana. Le MCO domine l’USMA et se rassure

Le Mouloudia d’Oran a fêté, ...

Guerre ouverte entre le président de la FAF et son BF. EN A’: Clean sheet et stérilité offensive

Contrairement à l’issue victorieuse du ...

Algérie A’ – Togo (Ce soir, au stade Mustapha Tchaker). Pour asseoir le socle et tester les variantes

Victorieuse du premier acte, jeudi ...

Une seconde manche prévue dimanche soir. L’EN domine le Togo sous les yeux d’Amara

Dans un stade Mustapha-Tchaker qui ...

Algérie-Cameroun: La FIFA rendra son verdict le 21 avril. Belmadi prolongera son contrat !

Bien qu’un éventuel repêchage en ...