Accueil » ACTUALITE » Elections locales du 28 novembre prochain. TAJ tâtonne encore

Elections locales du 28 novembre prochain. TAJ tâtonne encore

Les états-majors et comme à l’accoutumée mettent les bouchées doubles à l’approche de chaque échéance électorale. Si le parti de Zoubida Assoul l’UCP se heurte à des restrictions pour se maintenir en vie, il n’en demeure pas moins qu’il se bat pour l’application de l’article 49 de la constitution. De son côté, le PT de Louisa Hanoun s’est démarqué des évènements pour, incontestablement, prendre plus de répit pour rebondir à moins d’un changement de stratégie ou en attendant la promulgation et l’adoption de la loi de Finances 2022 pour revenir au-devant de la scène politico-financière du pays. Par ailleurs, une autre dame vient d’essuyer l’échec cuisant lors de sa défaite pendant les dernières élections législatives. La présidente du TAJ et ex ministre de l’environnement a rallié à sa formation plusieurs militants du parti MPA. Rappelons, que ces deux formations politiques avaient adhéré au côté du FLN et RND au programme politique de l’ex président déchu, le défunt feu Abdelaziz Bouteflika. Lors de sa rencontre, hier, avec les militants du parti au siège du parti à Alger, l’oratrice veut restructurer son parti pour effacer le spectre de la défaite et revenir au-devant. Les élections communales prévues pour le 24 Novembre prochain doivent signifier un dernier test pour la survie de cette formation politique qui, signalons-le, avait connu une ascension fulgurante sur l’échiquier politique grâce à son ex président et ex ministre du tourisme et des travaux publics actuellement emprisonné dans le cadre de la lutte anticorruption. Le TAJ doit-il se battre contre son adversaire El Moustakbel qui lui a fait faux bond lors des dernières élections législatives de juin 2021 et a raflé à la grande surprise plus d’une quarantaine de sièges au niveau de l’Assemblée Nationale ? La présidente du parti Tajamoue Amel El Jazaïr (TAJ), Fatima-Zohra Zerouati, avait axé son programme électoral lors des dernières élections législatives de sa formation politique sur le renouveau touristique. Elle a accordé un grand intérêt à la promotion du tourisme dans le pays pour impulser le développement économique même si sur le tas, la réalité était tout autre puisque ce parti n’a apporté aucune perspective de développement pour booster le secteur du tourisme en dépit de la grande pénétration de ces militants dans des postes clefs au niveau de ce secteur.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Forum économique algéro-italien au CIC à Alger. Pour un partenariat gagnant-gagnant

L’ambassadeur d’Italie en Algérie, après ...

Relations bilatérales algéro-italiennes .Le Premier ministre italien, Mario Draghi, aujourd’hui à Alger

Mais qu’est-ce qui fait courir ...

Micro-entreprise. Le Salon international prévu au mois de septembre prochain

Dans le domaine de la ...

Propos du Ministre du tourisme sur les vacances des Algériens. Une question de pouvoir d’achat

La saison estivale est bel ...

Grâce présidentielle. Mesures d’apaisement pour 44 hirakistes

Il s’agit, selon le communiqué ...