Accueil » ACTUALITE » Elections locales. Dernière ligne droite

Elections locales. Dernière ligne droite

Un budget colossal plafonnant les 8,67 milliards de dinars est alloué pour les dépenses liées à la préparation et à l’organisation des élections locales. L’AANIE vient de signaler des dépassements mineurs pour non-respect du protocole sanitaire lors de cette campagne électorale des élections communales prévues pour le 27 Novembre prochain. Comme à chaque échéance électorale, les états-majors accordent leurs accordéons à ceux qui veulent bien croire en leur volonté du changement via leurs discours fiels. Voilà en somme les slogans et discours qu’ont tenu les chefs des partis politiques au cours de cette campagne électorale, qui prendra fin dans quelques heures avant le jour “j”. La bataille s’annonce rude entre deux formations politiques que sont le plus vieux parti, le FLN et son enfant gâté le parti El Mousrakbal. Depuis que le parti de Belaid s’est vu attribuer le portefeuille du tourisme, celui-ci a été pris d’assaut par des transfuges du FLN pour briguer quelques postes clefs. Le plus vieux parti qu’est le FLN clôturera, aujourd’hui, à la coupole Mohamed Boudiaf son périple électoral. Son maître à bord Baadji qui était, pour rappel, sur la sellette par les membres du bureau politique, tentera de jouer, aujourd’hui à la coupole à Alger, ses dernières cartes pour rafler la mise et faire taire les plus récalcitrants dans ses rangs. La municipalité reste et demeure son nid de prédilection qui lui prodigue avantages et lui permettra, en outre, de ratisser large parmi la collectivité locale. Même si plusieurs de ses élus et P/APC ont failli à leurs missions puisque impliqués dans des scandales de corruption et de passes droits, il n’en demeure pas moins que le doyen des partis veut imposer son diktat. Signalons à cet effet, que 24 millions d’Algériens sont appelés aux urnes, soit à quelques encablures de la journée du samedi 27 novembre prochain pour l’élection des représentants dans des assemblées populaires de wilaya (APW, assemblées départementales) et les assemblées populaires communales (APC). Même si les partis politiques ont fait le plein et ont réussi, notamment, à remplir les salles lors de leurs meetings électoraux à travers le territoire national, cela n’exclut pas le désintérêt total affiché à cette élection. Cependant, certains électeurs algériens se sont réfugiés dans ces rendez-vous électoraux à l’affût du moindre signe d’apaisement devant l’amenuisement de leurs pouvoirs d’achat. La collectivité locale est apparentée à une bouée de sauvetage puisque considérée comme leur mur de prédilection qui leur signifie un black-out total à leurs doléances, en dépit des injonctions du premier magistrat du pays lors de ces rencontres walis- Gouvernements. Des simples maires et chefs de de Daïra se comportent, toute honte bue, en de véritables ” shérifs” sourds aux revendications des opprimés et des laissés pour compte. Si l’Etat doit orienter sa politique vers ce volet, surtout après la dernière mesure incluse dans la loi de Finances 2022 qui vient d’être adoptée par la chambre basse, relatives au système de subventions, la mairie, à travers ses futurs représentants, est interpellée à plus d’implication dans ce processus par situer les priorités des uns et des autres. Notons que cette campagne des futures joutes électorales a été émaillée par une certaine maturité de la part des prétendants où, selon un constat de visu, elles n’ont pas suscité un engouement farouche et indiscipliné de candidats et de confection de listes électorales, sans parler des affichages sauvages comme lors des dernières élections législatives de juin 2021.,La campagne électorale pour les élections des Assemblée populaires communales et de wilaya, prévues le 27 novembre, prend fin aujourd’hui à minuit, soit 3 jours avant la date du scrutin, une période au cours de laquelle les candidats doivent s’abstenir de faire campagne, conformément à la Loi organique relative au régime électoral.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les robes noires marcheront aujourd’hui à Alger «Trop d’impôts tue l’impôt !»

L’Union nationale des avocats se ...

Lutte anti-corruption.150 commissions rogatoires en cours

Quiconque détient des informations dans ...

Lors d’une rencontre avec les affaires extérieures à l’école ESHRA. Le tourisme n’est pas le secteur des sorties festives

Même s’il reconnaît officiellement que ...

Nouvelle vision dans la politique des subventions. L’appui des uns, l’inquiétude des autres

Après son passage au niveau ...

Journalistes résidant à l’hôtel El Manar de Sidi Fredj. Ouverture ce 17 Novembre du 1er procès

Avec le départ forcé, partant ...