Accueil » ORAN » Elections locales APC/APW. Pourquoi les Oranais boudent-ils la campagne?

Elections locales APC/APW. Pourquoi les Oranais boudent-ils la campagne?

Les Oranais ne font plus confiance à leurs élus, du fait des promesses non honorées et de leur incompétence à gérer. De l’avis de tout le monde, la campagne électorale, relative au prochain scrutin du 27 novembre 2021, est loin d’attirer les grandes foules d’antan. C’est fini, semble dire le citoyen à Oran, l’époque où on se bousculait pour assister au meeting d’un candidat ou parti. Le même sentiment de désintéressement est partagé partout, que vous soyez dans une grande commune ou dans un petit patelin. La campagne des élections locales APC/APW est jugée trop tiède en raison du désintérêt manifesté à son égard par les citoyens qui se méfient de la plupart des candidats à qui ils reprochent le manque de compétences chez certains et surtout l’absence de programmes de développement au niveau local.  »Nacer Boubris, kinésithérapeute à l’hôpital Medjbeur Tami (Ain Turck), a estimé que certains partis politiques ont rencontré des difficultés à trouver des candidats ayant la  »capacité et la compétence » requises pour gérer les affaires locales, ce qui a amené les citoyens oranais à se désintéresser de cette campagne ». La campagne électorale qui entame sa deuxième semaine, reste encore très timide. Boudée par les citoyens, cette campagne froide et amorphe ne suscite aucun intérêt auprès des électeurs. Pourtant, les problèmes et les préoccupations ne manquent pas. Mais ils sont complètement absents des programmes comme des débats. La discrétion des candidats trop hésitants à aller au-devant des électeurs et le désintéressement total des citoyens déçus de la chose politique à Oran ont été remarqués. Jamais peut-être une campagne électorale n’a été aussi insipide et boudée par les citoyens. Ce manque d’engouement de la population pour la campagne est tellement criant que les formations politiques impliquées dans cette opération sont profondément déstabilisées dans leur action.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Circulation routière et transport public. Les grands points noirs de la ville

L’un des points noirs dont ...

Commerce informel. Terrains agricoles squattés et exploités illicitement

La réglementation en matière d’urbanisme ...

Prolifération de chiens errants. Incivisme, laisser aller et inquiétude

Ecumant les cités à la ...

Rideaux baissés. Le calvaire des Oranais pendant l’Aïd El Fitr

En dépit des assurances de ...

Association coeur ouvert «Lala». La solidarité au rendez-vous

L’élan de solidarité demeure une ...