Accueil » RÉGIONS » El Tarf. Une rentrée scolaire gâchée par l’inertie de certains responsables

El Tarf. Une rentrée scolaire gâchée par l’inertie de certains responsables

La rentrée scolaire de cette année qui a pourtant débuté sur des chapeaux de roue, à travers la wilaya, a connu deux événements douloureux qui marqueront la population éducative. Ainsi donc, à Mettrouha, dans la commune d’El Tarf, les jeunes potaches au niveau de l’école primaire n’ont pas goûté la joie qui caractérise la rentrée scolaire. Pire, ils n’ont pas eu le temps des retrouvailles de leurs camarades après trois mois de vacances. Et pour cause, les parents et les élèves de concert ont boycotté la rentrée en signe de contestations parce que leur école n’a pas été touchée par la réhabilitation. Les élèves ont refusé de rejoindre les classes.
Ces dernières, selon les termes employés par les parents et les élèves, ne sont pas prêtes pour accueillir les jeunes écoliers dans des habits flambants neufs. Ils ont dénoncé le manque de propreté, les fenêtres défoncées et l’environnement dégradé. En tout état de cause, les élèves n’ont pas eu cours et la rentrée est reportée à une autre date. Le second est l’incident qui a eu lieu à Bouhadjar où le chef de daïra aurait poussé le directeur d’une ancienne école à la renverse si ce n’est la présence de personnes qui ont réussi à retenir le directeur agressé. Là aussi la joie qui prévalait en pareil événement, a cédé place à un brouhaha indescriptible si ce n’est la sagesse des notables de la région, la rentrée des classes aurait pu se transformer en une bataille rangée entre autochtones et ce chef de daïra que tout le monde taxait de zélé. Au lieu d’inviter le directeur dans son bureau et lui parler, il aurait préféré montrer ses biceps. L’affaire a atterri chez la section syndicale qui a dénoncé l’agression du jeune directeur en présence des parents qui accompagnaient leurs progénitures et les élèves qui ont vu leur journée gâchée par le comportement indigne de responsables qui croyaient tout permis, selon nos interlocuteurs. Rien n’a filtré sur la décision prise par les membres de la section syndicale éducative locale. Néanmoins, une source fiable nous apprend que l’affaire a été portée aussi devant le ministre de l’Education. Une entrevue a eu lieu avec le wali, la victime, la directrice et le responsable syndical. Le procureur de la République du tribunal de Bouhadjar Sud-Est de la wilaya aurait été informé de l’affaire car le jeune directeur aurait déposé officiellement une plainte. Toutes les personnes auprès desquelles nous nous sommes renseignées, ont souligné que ce chef de daïra en question a un comportement bizarroïde. Elles nous ont appris que la semaine passée, pour régler ses comptes, avec un correspondant de presse qui a dénoncé ses bavures et sa passivité dans l’exercice de ses fonctions, il se serait carrément vengé en démolissant la demeure de la mère, veuve de chahid, de surcroit du journaliste. Une citoyenne qui attend la régularisation de cette habitation dans le cadre de la loi 8/15 dont le dossier se trouve, dit-on, au niveau des services de la municipalité de Bouhadjar. Cette femme n’a pas contesté la décision des autorités mais elle se demande pourquoi c’est son site qui est visé seulement alors qu’il existe dans son cas, pas moins de 46 autres constructions illicites à travers la daïra qu’il gère. «Une loi est générale», conclut cette veuve.

À propos Tahar BOUDJEMAA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

El Tarf : pour éviter les décès au monoxyde de carbone. L’installation des appareils de chauffage par des professionnels recommandée

Les voies et moyens devant ...

El-Tarf. Le tronçon autoroute Drean-Ouled Ghiet dépouillé de ses plaques de signalisation

Lors d’un pont de presse ...

Souk Ahras. Télescopage entre trois véhicules: bilan deux morts et 07 blessés

Un horrible accident de la ...

El Tarf. Programme varié pour la journée de la protection de l’enfance

Le programme de célébration de ...

Souk Ahras. Le wali en tournée dans plusieurs localités

Le wali de Souk Ahras ...