Accueil » RÉGIONS » El Tarf. Une campagne électorale timide

El Tarf. Une campagne électorale timide

L’ancienne députée, Naima Méroudji, qui a exprimé sa colère face à la désorganisation dans la désignation des directeurs de campagne à El Tarf, sans gare, s’est retirée de la pointe des pieds de la réunion de coordination. En effet, le FLN a débuté sa campagne dans une province de la wilaya. Une campagne amorcée timidement selon les avis des uns et des autres. D’ailleurs, le mouhafedh a révélé que la liste des candidats en course est l’œuvre d’un effort personnel. Ainsi donc, certains militants du FLN ont indiqué que le plus vieux parti a connu une implosion puisque la plupart ont choisi de se présenter sous la couleur de listes indépendantes. En tout état de cause, c’est la zizanie au sein de l’ex-parti qui était dirigé de main de fer par Ouyahia en prison. Lors de cette campagne, tous les ex-députés se sont retirés et chacun donna sa raison. Les adhérents de ce parti ont choisi de se présenter sous d’autres couleurs ou de listes indépendantes. C’est Hamdaoui qui se porte candidat sous les couleurs de ce parti, en compagnie d’autres candidats fidèles au parti. A dire vrai, ce candidat qui était pourtant très actif au sein du RND, ne s’est jamais associé aux coups bas, d’influence ou à des affaires scabreuses. Il s’est souvent éloigné gardant sa dignité et sa sincérité, dénonçant même les injustices. Mais comme on dit, une seule main ne peut claquer. Il n’a pu changer le cours des choses. Avouons que c’est un homme honnête qui a toujours donné son dernier mot, en se mettant du côté des pauvres de cette wilaya d’arrière-pays. Loin de luttes des clans, la plupart des autres dirigeants de ce parti qui avaient habitude de courir dans tous les sens, se sont entrés dans leurs coquilles sachant que l’ère de la Schkala est révolue. Pour la wilaya d’El Tarf, les candidats disputeront quatre sièges au lieu des cinq. L’avocat Belaid se présente sous une liste indépendante tandis que son voisin Snani Mourad, un ex-député de la localité de Bergilette, a opté pour se présenter sous le nom du Parti Wasit. Aucun affichage dès le premier jour pour 37 listes au total dont 20 listes indépendantes. La majorité des candidats est jeune ne dépassant pas la cinquantaine et universitaires et les femmes en force. Enfin, notons que la tendance qui brigue deux postes, est entré dans la compétition en portant comme candidats d’ex-députés en la personne de Hassan Laskari, Ali Moualihi. C’est un ex-député qui leur dirige la campagne. Même ce clan connaît une scission interne du fait que le directeur de campagne leur a fait un faux bond.

À propos Tahar BOUDJEMAA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Foncier industriel à El Tarf. L’opération d’assainissement se poursuit

Dans le cadre de l’assainissement ...

El Tarf : pour éviter les décès au monoxyde de carbone. L’installation des appareils de chauffage par des professionnels recommandée

Les voies et moyens devant ...

El-Tarf. Le tronçon autoroute Drean-Ouled Ghiet dépouillé de ses plaques de signalisation

Lors d’un pont de presse ...

Souk Ahras. Télescopage entre trois véhicules: bilan deux morts et 07 blessés

Un horrible accident de la ...

El Tarf. Programme varié pour la journée de la protection de l’enfance

Le programme de célébration de ...