Accueil » RÉGIONS » El Tarf. Le wali dans les zones d’ombre à Bouteldja et Aïn El Kerma

El Tarf. Le wali dans les zones d’ombre à Bouteldja et Aïn El Kerma

Le wali de la wilaya d’El Tarf, en l’occurrence M. Harchouf Benarrar, a organisé, ce samedi, une visite consacrée à plusieurs zones d’ombre (zones marginalisées et enclavées). Il s’est rendu, lors de sa première halte, dans la daïra de Bouteldja. Bien que cette dernière se trouve à moins d’une quinzaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya El Tarf, cette daïra compte, selon les statistiques établies par la wilaya, plusieurs localités qui souffrent le calvaire. Parmi ces localités, le wali a choisi celle de « Oued Annan », à moins de trois kilomètres du chef-lieu communal. Une zone qui recèle une potentialité importante dans le secteur hydraulique. Le premier responsable de la wilaya a écouté les doléances de ces habitants ayant trait à l’emploi et à l’état des routes qui laisse à désirer, bien que ces dernières soient réhabilitées plusieurs fois mais qui quelques mois après, perdent vite leur bitume. De la daïra de Bouteldja, M. Harchouf a déclaré, lors de la journée de la presse, que la wilaya n’a inscrit aucun projet de 2010 à 2015, en dépit de l’embellie financière. Une situation qui a beaucoup plongé cette wilaya de l’arrière-pays aux abysses; il s’est rendu successivement à Statir, pas loin de Bergilette, Fartita, Amra, Mawassya, faisant partie administrativement de la commune d’Ain El Kerma, dans la daïra de Bouhadjar. Lors du débat concocté avec les habitants de ces zones, le wali a enregistré toutes les préoccupations. Les habitants ont soulevé une fois de plus le manque d’eau potable et son dysfonctionnement dans la distribution malgré que les canalisations vers ces douars et mechtas soient réalisées. Ils ont aussi abordé les insuffisances dans la distribution du courant électrique, sujet à plusieurs coupures comme dans les agglomérations urbaines, les égouts à ciel ouvert et les routes et voies de communication qui posent des difficultés dans le déplacement de ces populations rurales. Les habitants ont aussi évoqué l’absence de réseau de distribution de gaz naturel. Lors de cette tournée à laquelle ont été associés des directeurs exécutif et le président d’APW par intérim, le wali s’est enquis de la situation de plusieurs écoles à Bouteldja ou à Ain El Kerma notamment Oued Annan, Saad Bakhouch, Statir. Il a chargé chaque directeur exécutif, dans son secteur, de prendre en charge les problèmes de ces citoyens et de trouver au plus vite des solutions. Enfin, il a promis de revenir pour s’enquérir des résultats auprès de ces citoyens. Le directeur a été chargé de régler le problème du transport et celui du ramassage scolaire.

À propos Tahar BOUDJEMAA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

97 enfants de la RASD à Annaba

Dans le cadre des échanges ...

El Tarf .Le secteur éducatif renforce de nouveaux établissements

Selon le premier responsable de ...

El Tarf. Le PDG de la Sonelgaz fait des efforts pour améliorer les prestations de service

Lors de son passage dans ...

El Ayoun (El Kala). Un mort dans un accident de la circulation

La route continue de comptabiliser ...

El Tarf. Sensibilisation des vacanciers

Les services de sécurité de ...

%d blogueurs aiment cette page :