Accueil » RÉGIONS » El-Tarf. Le révolutionnaire capitaine Tahar Hariri tire sa révérence

El-Tarf. Le révolutionnaire capitaine Tahar Hariri tire sa révérence

«L’Algérie vient de perdre un de ses meilleurs fils, en l’occurrence le moudjahid Hariri Tahar». C’est en ces termes que l’ex colonel retraité Hamaza Aoufi nous donne le parcours laborieux du défunt moudjahid. Né en 1932, fils d’une famille modeste, les membres de sa famille sont nourris du travail de la terre, nous révèle cet autre moudjahid des premières heures de la région. Il ajoute : «Son père l’inscrit au sein d’une école coranique qu’il fréquenta plusieurs années». Il poursuit : «A 18 ans comme tous les algériens sous domination française, le défunt Hariri Tahar fut enrôlé de force pour passer son service militaire en France. « Personne ne peut contester à Si Tahar l’honneur d’être un des premiers qui a épousé la cause algérienne », dira notre interlocuteur. Profitant de la première permission accordée, le défunt Moudjahid Hariri Tahar a rejoint les rangs de l’ALN au mois de janvier 1955 en Tunisie après contact effectué par Amara Laskari dit Bouglez, un autre révolutionnaire fondateur et chef émérite de la Base de l’Est, une force de frappe qui a fait trembler pendant des années l’armée française appuyée de l’Otan. Ce détachement de l’ALN ayant pour mission l’acheminement est cantonné dans les denses forêts d’un détachement de l’ALN qui s’est réfugié dans les grandes forêts de Hammam Beni Salah dans la daïra de Bouhadjar. Le décès du moudjahid Hariri Tahar a eu lieu au niveau de l’hôpital civil du chef-lieu El Tarf. Le défunt a trainé pendant longtemps une maladie qui l’a contraint à se faire hospitaliser pendant quelques jours seulement. Le révolutionnaire Tahar Hariri du douar Ouled Messaoud Chabna dans la commune de Ain-Kerma s’est distingué dès le premier jour de son enrôlement par son courage et sa bravoure. Lors de la révolution, Bouglez lui a confié une première mission qui consistait à dresser une embuscade à un détachement de l’armée coloniale qui assurait les patrouilles à travers les localités de Bougous. Lors de cette embuscade exécutée avec brio, elle s’est soldée par l’anéantissement de ce détachement composé de 35 soldats, 29 ont été tués sur le coup, six autres fait prisonniers et récupération de leurs armes de divers calibres. Lui faisant confiance, Hariri exécuta une seconde mission dans les djebels Bouabid dans la commune d’Asfour. La bataille contre un détachement des spahis, a permis l’élimination en plein mois de juillet de 100 soldats français et six blessés. C’est lors de cette grande bataille que fut décédé le chahid Hocine Benseghir. Un autre premier révolutionnaire de la région qui s’est rallié à l’ALN en 1955. Selon si Hamza, compagnon du défunt pendant de longues années, le défunt a laissé ses empreintes durant la révolution où il a été un chef respecté par ses subordonnés et respectueux pour sa droiture. En tout temps, le défunt moudjahid a été apprécié, en 1962 il a été envoyé en Egypte pour suivre une formation militaire de deux ans. A son retour en 1964, il a servi en tant qu’officier au sein de l’ANP. Considéré comme étant un stratège et maniant avec dextérité les différentes armes de guerre, en 1968 il fut envoyé une seconde fois en Egypte, cette fois-ci non pas pour une formation militaire mais pour combattre l’ennemi israélien aux côtés des égyptiens «la guerre de six». Ce n’est qu’en 1985 qu’il a demandé sa retraite avec le grade de «Capitaine». Tahar Hariri fils de la région est respecté par tout le monde car de son vivant il a toujours été juste. Lors de son enterrement au cimetière communal, plusieurs de ses anciens compagnons et la population ont assisté à son enterrement.

À propos Tahar BOUDJEMAA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ain El Kerma (El Tarf). Réparation du chauffage central de l’école «Bouhawat Mohamed»

Se conformant aux instructions données ...

Réalisation d’une double voie ferrée reliant Annaba à Bled El Hadba. 20 familles relogées

Dans le cadre du projet ...

Coupe d’Afrique. Des écrans géants installés à El Tarf et El Kala

En exécution des instructions de ...

El Tarf. Soirée artistique à l’occasion du Nouvel An Amazigh

A l’occasion de la célébration ...

El Tarf. 470 comprimés hallucinogènes saisis à Drean

Deux trafiquants de drogue ont ...