Accueil » RÉGIONS » El Tarf. A quand l’élargissement de la RN 82 ?

El Tarf. A quand l’élargissement de la RN 82 ?

La RN 82 qui relie le chef-lieu de wilaya Tarf à celui de Souk Ahras en passant par plusieurs chef lieux communaux, constitue l’un des points noirs du trafic routier à l’échelle locale. Certes, en raison de sa situation géographique charnière, El Tarf est prise d’assaut à longueur d’année par une incroyable flotte automobile venant du côté de Souk Ahras mais elle l’est encore davantage en été. Les citoyens de Souk Ahras empruntent la RN 82 pour se rendre vers les plages de la côte tarfinoise surtout en période estivale. En effet, pendant la saison estivale, elle devient un véritable goulot d’étranglement compte tenu du nombre incroyable de véhicules et d’estivants qui s’y arrêtent rendant la circulation automobile quasiment impossible pour ainsi dire. L’étroitesse de la route qui la traverse conjuguée à l’incivisme des usagers, qui se garent des deux côtés de la chaussée, font que ce tronçon de plus de cent kilomètres est continuellement encombré hiver comme été. Récemment, selon un décompte effectué par un citoyen de la commune d’Ain El Kerma, plus de 3000 véhicules ont transité par ce petit tronçon en quelques heures, dont une centaine de cars et de camions de gros tonnage allant ou rentrant après les travaux sur l’autoroute. La circulation est dans le sens le plus large du terme, infernale ! Cette situation qui colle désormais à la peau de la région en période estivale, donne invariablement lieu à des bouchons qui s’étirent sur des kilomètres et à des comportements peu recommandables entre usagers. Proposée depuis des années à des travaux d’élargissement, la RN82 est toujours une chaussée à sens unique. Elle est difficilement carrossable au niveau de plusieurs tronçons en particulier au point kilométrique de sidi Abid truffé de trous, de virages et des éboulements. Cette route passe pourtant par plusieurs agglomérations ayant pour noms Zitouna, Ain Kerma, Bouhadjar, Ouled Driss pour toucher enfin au sud-est de Souk Ahras le chef-lieu de wilaya. Elle demeure ce qu’elle a toujours été depuis de nombreuses années avec son lot d’accidents à cause de l’étroitesse de la chaussée, le projet de son élargissement ayant été rattrapé par les mesures de restrictions budgétaires. Aussi, pour une meilleure fluidité, minimiser le nombre des accidents, la dégradation du tronçon un tant soit peu, du trafic routier, l’installation d’une signalisation routière adéquate et son élargissement sont à présent plus qu’indispensables. Une condition sine qua non pour un meilleur trafic économique sur le sud-est de la wilaya d’El Tarf. Signalons que les agglomérations Ain Zitouna, Ain El Kerma, El Tarf, connaissent à longueur de journée des embouteillages de plusieurs minutes freinant la circulation, ralentissant le trafic routier important de cette région. Les autorités doivent songer à réaliser la double voie qui gagnerait énormément sur le plan économique.

À propos Tahar BOUDJEMAA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ain El Kerma (El Tarf). Réparation du chauffage central de l’école «Bouhawat Mohamed»

Se conformant aux instructions données ...

Réalisation d’une double voie ferrée reliant Annaba à Bled El Hadba. 20 familles relogées

Dans le cadre du projet ...

Coupe d’Afrique. Des écrans géants installés à El Tarf et El Kala

En exécution des instructions de ...

El Tarf. Soirée artistique à l’occasion du Nouvel An Amazigh

A l’occasion de la célébration ...

El Tarf. 470 comprimés hallucinogènes saisis à Drean

Deux trafiquants de drogue ont ...