Accueil » RÉGIONS » El Kala (El Tarf). A quand la réalisation des vespasiennes?

El Kala (El Tarf). A quand la réalisation des vespasiennes?

El Kala est une agglomération de plus de 40 mille habitants. Depuis peu de temps, plusieurs institutions et établissements publics ont été réalisés pour alléger les souffrances des citoyens. Cette ville balnéaire aux multiples facettes accuse un manque flagrant de toilettes publiques, celles existantes sont loin de répondre aux besoins des nombreux voyageurs transitant par-là. Aucun autre projet n’est en vue en dépit de toutes les demandes qui somnolent dans les tiroirs des officiels. Il est navrant de constater que l’absence des vespasiennes au niveau d’une aussi grande agglomération oblige les voyageurs de passage de faire leurs besoins entre deux cafés, édifices publics ou tout simplement sur les murs des restaurants ou tout simplement du côté du vieux port pas loin de la mosquée.
Une image apparemment désolante. Les lieux publics tels que les cafés, les restaurants, les douches et autres, n’ont pas trouvé mieux que de fermer les portes de leurs toilettes à double tour, sous prétexte du manque d’eau alors que celle-ci coule à flots dans les quartiers où ils sont implantés. A EL KALA, plusieurs voyageurs de passage se sont posé la question suivante : est-il possible d’avoir des toilettes sans portes. Evidemment non ! Alors détrompez-vous, à EL KALA, c’est possible. On a recensé lors de notre dernier passage à la mi-septembre que trois, du moins les cafés visités. Il y en a certainement plus. Les vespasiennes qui ont existé dans un passé récent, ont été tout simplement démolies pour être remplacées par des locaux commerciaux. A El Kala, cette ville touristique par excellence, plus d’un vous dira que celles-ci avaient rendu service à de nombreux passagers surtout quand on sait qu’elle est le lieu de transit obligatoire vers la Tunisie.
Les personnes âgées, les malades et les voyageurs ne peuvent se soulager faute de toilettes publiques. Ceux qui ne peuvent pas se retenir longtemps font leur besoin au vu et au su du public en des lieux différents. Même la seule mosquée du centre-ville où sont concentrés banques, hôpitaux, médecins privés, n’ouvre ses portes qu’à des heures fixes généralement quelques minutes seulement les heures de la prière, le temps de permettre aux fidèles de faire leurs ablutions. Il est temps de songer à réaliser des toilettes publiques partout à El Kala, surtout quand on sait que la ville accueille chaque jour des milliers de citoyens venant de lointaines contrées. La ville d’El Kala a connu une extension du port nouvellement réalisé à la Grande plage, plus d’une dizaine de kilomètres avec de nombreuses cités sans compter celle des allemands ou Gelas, les crêtes. Ces derniers viennent pour être présents au RDV fixés par leurs médecins, pour faire des analyses aux laboratoires ou tout simplement prendre un taxi vers la Tunisie, Annaba, Souk Ahras, Constantine etc. Les responsables locaux, selon les prévisions, tablent sur plus de cinq millions de vacanciers qu’ils reçoivent chaque année en période estivale. Les vespasiennes sont plus qu’indispensables à travers les nombreux quartiers de cette ville.., la présence de ces toilettes en tout lieu contribuerait à alléger l’insouciance des passagers et à l’agglomération de tous ces aléas. Une dizaine de vespasiennes sera une source d’investissement qui nourrira dix familles au moins sans compter les familles des femmes de ménage qui seront recrutées par le propriétaire. Le manque de vespasiennes est aussi signalé dans plusieurs autres agglomérations de la wilaya. Nos élus, à tous les niveaux, ne semblent pas enthousiastes car la présence de toilettes dans les différentes agglomérations fait partie d’une culture quotidienne pour ne pas dire du civisme. El Kala est une ville balnéaire, elle doit comporter une infrastructure qui sied à sa vocation touristique.

À propos Tahar BOUDJEMAA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Douanes. Saisie de 15.760 euros au poste frontalier d’Oum Teboul

Lors d’un contrôle inopiné, les ...

Annaba. Plus de 200 milliards pour booster la commune de Berrahal

Les autorités de la wilaya ...

Annaba. Lancement de la 6ème édition du recensement général

Le coup de starter pour ...

El Tarf. Une rentrée scolaire gâchée par l’inertie de certains responsables

La rentrée scolaire de cette ...

Belabbes Moussa installe le nouveau chef de Sûreté de wilaya

Le commissaire, contrôleur de la ...