Accueil » RÉGIONS » El Kala. Des plages bondées

El Kala. Des plages bondées

Les plages de la wilaya d’El Tarf sont bondées de monde venu de diverses contrées en particulier ceux de l’Algérie profonde en cette journée du samedi 21 juillet. En dépit de la chaleur étouffante en ville, les estivants n’ont pas manqué de faire un plongeon façon de se rafraîchir. Les vacanciers rencontrés en cette journée sous leur parasol profitant des bienfaits de la mer n’ont pas hésité une seconde pour nous apprendre que les plages tarfinoises sont les meilleures par rapport à d’autres régions. Nos interlocuteurs changent de destination chaque saison estivale. « Les plages sont propres et bien sécurisées », nous apprend Hocouna venant de Constantine. Ce père de famille s’est installé avec sa famille pas loin de l’hôtel El Mordjane juste en face de l’Ile maudite. Il est là depuis une dizaine de jours. Ce dernier n’a pas manqué de dénoncer les prix affichés au niveau des restaurants ainsi que les hôtels. Les propriétaires de ces infrastructures d’accueil ont profité de la présence d’une affluence de vacanciers. A dire vrai, les plages d’El Kala sont une destination privilégiée, nous confie SidHoum un jeune venant des Aurès, de la ville de Batna plus précisément. Karim enchaîne pour nous dire que les commerçants n’ont pas une politique commerçante. Dès notre arrivée, les commerçants du coin ont augmenté de plus de 40% les prix de leurs produits de consommation, profitant ainsi des estivants. Un tel comportement donne une mauvaise idée sur les négoces qui ne portent d’ailleurs que le nom. Par ailleurs, on apprend que des familles fuyant le sud algérien » Biskra, Ouargla, etc … ont loué pour passer plus de deux mois au bord des plages. Sur la côte tarfinoise, on a rencontré des gens venant de Skikda, de Tebessa, d’El Oued, de Souk Ahras. Cependant ceux venant du sud sont des familles repérables qui occupent plusieurs pans des plages du centre-ville d’El Kala «Grande Plage et Usine ». Le soir, ils se regroupent en famille autour d’une tasse de thé. En un mot, en dépit de la cherté affichée par un grand nombre de commerçants, les habitués de la mer ont un goût prononcé pour la ville d’El Kala. Une ville qui connaît une animation fébrile presque tous les soirs. Pour la première saison estivale, les vacanciers ne se plaignent pas de la propreté. Ils tiennent à féliciter les jeunes qui ont pris leur courage à deux mains pour donner un coup de balai rendant plusieurs endroits plus propres. Les vacanciers que nous avions abordés lors de nos randonnées affichent un satisfécit mais dénoncent les pratiques peu orthodoxes de commerçants cherchant le gain facile.

À propos Tahar BOUDJEMAA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ain El Kerma (El Tarf). Réparation du chauffage central de l’école «Bouhawat Mohamed»

Se conformant aux instructions données ...

Réalisation d’une double voie ferrée reliant Annaba à Bled El Hadba. 20 familles relogées

Dans le cadre du projet ...

Coupe d’Afrique. Des écrans géants installés à El Tarf et El Kala

En exécution des instructions de ...

El Tarf. Soirée artistique à l’occasion du Nouvel An Amazigh

A l’occasion de la célébration ...

El Tarf. 470 comprimés hallucinogènes saisis à Drean

Deux trafiquants de drogue ont ...