Accueil » ACTUALITE » EGT – Sidi Fredj. Sit-in des travailleurs devant le siège de la DG au CASIF

EGT – Sidi Fredj. Sit-in des travailleurs devant le siège de la DG au CASIF

Les travailleurs de l’EGT Sidi Fredj ont observé, hier, un grand rassemblement devant la Direction de l’entreprise au CASIF. Ce sit-in a été organisé par la section syndicale de cette entreprise publique. Les contestataires, venus nombreux à ce premier rassemblement, après le renouvellement des structures du syndicat, ont, dans leur feuille de route de revendications, fustigé l’actuelle position du PDG, AEK Allouni, qui gère, en solo et de main de fer, l’entreprise, sans associer le partenaire social.
Les syndicalistes, et dans cette liste de revendications, demandent leur association à la prise de décision en tant que représentants des travailleurs. Dans cet état des lieux, les syndicalistes font un constat sans complaisance de la détérioration de leurs conditions socioprofessionnelles, en dépit d’une première mise en garde contre le PDG susmentionné. Celui-ci, et selon les revendications des concernés, fait dans l’indifférence totale quant au cri de désespoir des travailleurs de l’entreprise qu’il gère depuis sa mutation de l’EGT Hamam Righa, en septembre 2019. Les contestataires ne comprennent pas la position du juriste Bilel Amalou qui a occuper le poste d’intérim du PDG en l’absence de celui-ci et ce, sans avertir ni sans se concerter avec le partenaire social. Ceux-ci considèrent qu’il s’agit d’une aberration. En outre, ce juriste qui occupe plusieurs postes dont celui de directeur de contentieux et des affaires juridiques, s’est permis de recruter du personnel parmi son entourage, en parfaite violation des règles sociales de 90, concernant les relations de travail. Les nouvelles recrues ne bénéficient d’aucune formation en tourisme. A cela s’ajoute le recrutement de retraités à des postes clefs entre autres celui de la sécurité. Les contestataires interpellent le ministre du Tourisme sur l’absence de compétence professionnelle de certains gestionnaires non formés qui font la pluie et le beau temps au niveau de l’EPE/GT de Sidi Fredj. Le sit- in observé, hier, par le syndicat et les 260 travailleurs de cette entreprise de gestion touristique, s’est déroulé pacifiquement conformément à la loi et la Constitution qui garantit l’exercice du droit syndical. Selon les propos du syndicat, celui-ci a avisé par écrit le PDG, AEK Allouni, 48 h à l’avance, pour l’informer de l’organisation d’un sit-in devant le siège de la Direction au CASIF. Coup de théâtre, hier matin, lorsque les protestataires ont été surpris sur place de la présence d’un huissier de justice sur les lieux, pour un constat de visu, après dépôt de plainte par la Direction contre les contestataires les accusant de tenir un rassemblement non autorisé. Ceci est contraire à la pratique syndicale de la fédération qui s’estime être lésée même dans ses droits, puisque ce syndicat, selon ses propos, avait informé auparavant les concernés via sa plate-forme de revendications (dont nous tenons une copie) de la tenue de ce rassemblement pour la revendication de leurs droits socioprofessionnels.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Création de l’UGTA et nationalisation des hydrocarbures. Un 68ème anniversaire de bon augure

Le rassemblement prévu, hier, devant ...

4ème Conférence africaine sur la gestion des Finances publiques. Blanchiment d’argent et lutte anti-corruption en ligne de mire

La lutte contre les flux ...

Lutte contre la drogue. Pour une approche stratégique appropriée

Les affaires et les procès ...

18ème édition du Salon International de la Pharmacie en Algérie (SIPHAL). Industrie pharmaceutique algérienne: Quelles perspectives?

Cette démarche s’inscrit dans le ...

ENTMV. Un navire italien et un solde sans précédent des billets

Le navire italien affrété par ...