Accueil » ORAN » Ecole Supérieure de la Douane d’Oran. «Zéro papier» pour les formalités douanières et pas de géant vers la modernisation

Ecole Supérieure de la Douane d’Oran. «Zéro papier» pour les formalités douanières et pas de géant vers la modernisation

La meilleure illustration du saut qualitatif enregistré par la Douane algérienne depuis au moins vingt années de cela, dans le cadre de la modernisation du secteur, est la mise en œuvre de la stratégie de la numérisation, l’utilisation depuis novembre 2023 du Système d’information «ALCES» afin de faciliter les opérations de dédouanement et développer les moyens pour lutter contre la fraude et la contrebande, la modernisation de la formation, l’ouverture à l’environnement extérieur et la coopération avec les étrangers outre l’introduction des systèmes «E-Learning» et «E-Paiement» électroniques. Autant de grands pas franchis en un laps de temps par la Douane algérienne, dans le cadre de sa politique de modernisation. C’est du moins ce qu’a révélé, mardi, un document inédit de la Douane, diffusé à l‘Ecole Supérieure de la Douane d’Oran de Maraval, à l’occasion de l’ouverture des portes ouvertes sur le secteur, les 14, 15 et 16 mai, en présence des autorités locales: militaires, civiles et judiciaires. Après l’ouverture par le wali d’Oran, Sayoud Said, de la journée d’études sur l’Ecole supérieure de la Douane, ce fut le tour aux intervenants et douaniers gradés de présenter les grandes lignes de la stratégie du développement et de modernisation du secteur et des efforts entrepris. Depuis 2003, année de son entrée en activité, l’Ecole supérieure de la Douane d’Oran a permis la sortie de 16 promotions, 2.007 cadres douaniers formés dont 1.425 hommes et 582 femmes, 15 cadres étrangers, 1.053 cadres en pré promotion dont 970 hommes et 83 femmes, 5.167 cadres en formation continue et 408 inspecteurs de visite douanière dont 370 hommes et 38 femmes. Mais, il est aussi un pas très important parcouru par la prestigieuse Ecole des Douanes d’Oran. Il s’agit sans nul doute de la numérisation des formalités et de la Déclaration douanière qui a permis entre autres d’éviter le papier, les signatures et autres cachets ronds de cette institution outre le paiement pour les quittances. Une démonstration d’agents de contrôle douanier et une simulation d’un barrage de contrôle ont été également présentées durant cette rencontre.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Président de la République s’exprime sur les souffrances des ghazaouis. «Une tache dans l’histoire de l’humanité»

Des bombardements et des morts ...

Mers Al Hadjadj. Près de 200 embarcations de fortune évacuées mercredi du petit port

Dans le cadre de la ...

L’armée sioniste a détruit intentionnellement toutes les infrastructures de base. Plus de 20 ans pour reconstruire Ghaza

Comment reconstruire la bande de ...

Une position africaine commune pour la réforme du Conseil de sécurité. Corriger une injustice historique

L’Afrique dit son dernier mot. ...

Sacrifice de l’Aïd El Adha. Simple formalité pour les riches, Vraie saignée pour les pauvres

Il faut toucher combien pour ...