Accueil » RÉGIONS » Ecole supérieure d’agronomie (AGRESA) de Mostaganem. Un club scientifique engagé avec les professionnels de la terre

Ecole supérieure d’agronomie (AGRESA) de Mostaganem. Un club scientifique engagé avec les professionnels de la terre

C’est à l’occasion de la fête de la pomme de terre, au niveau des stands de l’exposition organisée par la Chambre de l’Agriculture et la Direction des Services Agricoles de la wilaya de Mostaganem que nous avons fait la rencontre avec «AGRESA CLUB». Un club scientifique dont les jeunes étudiants, filles et garçons, affichent une réelle volonté de relever bien des défis, dans le secteur, par la recherche. Des jeunes venus à la rencontre des professionnels de la terre pour, justement, les sensibiliser sur les étapes de la culture de la pomme de terre. Melle Zihad Ait Rahmane, membre active d’AGRESA, approchée par notre correspondant, est entrée d’emblée sur la participation de son club à un tel évènement. Elle a assuré que le club vient apporter sa réflexion scientifique visant à sensibiliser les agriculteurs sur le monde du tubercule, objet de l’exposition. Selon elle, les étapes d’une bonne culture doivent être favorisées pour une récolte optimale. A cet effet, elle a expliqué qu’il y a, dans le processus, six étapes à suivre pour une récolte de qualité. La première consiste à bien préparer le sol, bien le drainer en profondeur et l’enrichir en matière organique, ajoutant du compost ou du fumier bien décomposé, en vue d’une amélioration de la qualité du sol. Dans une seconde étape, la responsable de «AGRESA» a évoqué l’importance dans le choix de la pomme de terre semence, en insistant sur celle de qualité mais surtout exempte de maladies. Cependant, elle a recommandé d’opter pour des variétés adaptées à la région et au climat. En revanche, la préparation des plants revêt une importance comme étape dans le procédé car il est essentiel que les tubercules soient de taille moyenne, immunisées de germes endommagés ou de pourritures quelconques. L’entretien et l’arrosage des plants exigent des techniques pour favoriser la germination. D’autre part, la récolte et le stockage sont aussi importants, ajoutera la responsable car il faut la déterrer délicatement, la laisser sécher puis la stocker dans un endroit frais et sec. Pour revenir sur la participation de ce club à la fête de la pomme de terre, le directeur de l’ESA (Ecole Supérieure d’Agronomie) nous a révélés que ce groupe d’étudiants est tellement motivé et cherche toujours à aller vers les agriculteurs pour non seulement apprendre du terrain mais surtout contribuer à la sensibilisation. Ces étudiants se sont toujours engagés dans des activités citoyennes et croient fermement que le contact avec la terre et ses professionnels sont autant bénéfiques que l’apprentissage académique au niveau des amphithéâtres. On a aussi appris que les membres d’AGRESA proviennent de plusieurs régions du pays et leur diversité contribue efficacement aux échanges scientifiques tels que c’est démontré dans leurs projets. La présence du club scientifique à la fête de la pomme de terre est un fait marquant et inédit, ce qui augure un avenir radiant à l’agriculture du pays.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

APW de Mostaganem. Kawtar Krikou en visite de travail et d’inspection dans la wilaya

La ministre de la solidarité, ...

Mostaganem. La médiation de la République, un axe hautement stratégique

Le 20 février dernier, a ...

18 février à Mostaganem. D’intenses activités pour immortaliser les sacrifices des Chouhada

A l’occasion de la célébration ...

Mostaganem. 1ère Conférence nationale sur le théâtre radiophonique

A l’occasion de la journée ...

Mostaganem. La radio régionale fête son 20ème anniversaire

Créée dans les années 2004, ...