Accueil » ORAN » Eboueur et Aid Al Fitr. Combien gagne t-il pour qu’il n’espère pas une prime?

Eboueur et Aid Al Fitr. Combien gagne t-il pour qu’il n’espère pas une prime?

Combien gagne t-il un éboueur pour ne pas prétendre à une prime de l’Aïd? Difficile équation quand on sait la précarité du salaire d’un simple agent d’entretien de la voie publique durant ces dernières années malgré le service public qu’il rend. Ils seraient plus de 1.000 éboueurs recensés travers Oran mais toujours pas de prime de l’Aïd, pas de prime de lait ni habillements et gangs spécifiques à même de leur permettre d’assurer les taches qui incombent à leur fonction, ont confié un groupe d’éboueurs la veille de la fête sacrée. Ces travailleurs de l’ombre d’Oran qui ont pour mission essentielle de débarrasser la ville des décombres ont vécu pendant longtemps à l’ombre des révisions de salaires et des primes. Excepté le maigre salaire qui leur été versé le 6 avril dernier, ils n’ont rien pu voir depuis jusqu’à l’Aid. Pourtant, ils leur a été attribué d’assurer la permanence de l’entretien et de nettoyage qui entrent dans les retouches de la collecte des ordures ménagères une tache qui exige un sacrifice et une mobilisation au quotidien tout azimuts. «Nous avons recu des promesses d’être motivés mais on nous dit que la commune d’Oran n’avait pas d’argent» a expliqué un agent éboueur concerné. Ceci dit, mis à part leur salaire bas, ils n’ont pas pu palier aux dépenses de l’Aid et aux achats de routine d’effets des enfants en ce qui concerne le cas du personnel marié notamment. Dieu seul sait à quel point a été désastreuse leur situation au vu de l’’état lamentable dans le quel ont été aperçus leur enfants qui ont été ainsi très nombreux à rester confinés et se grincer les dents parce qu’ils évitaient les regards ringards et désuets des enfants des riches. Une bien regrettable attitude des responsables pour un évènement digne de fête de joie de et partage. Un éboueur qui n’est pas forcément un opérateur économique, ni concessionnaire a juste besoin de donner une expression de joie à ses enfants en leur procurant les effets de l’Aid. Mais comme un malheur n’arrive jamais seul il leur aurait été signifié qu’ils n’auraient plus droit à la prime de naissance!

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Plans émiratis pour déstabiliser le Sahel et l’Algérie. Ces pays à la botte d’Israël…

A la guerre comme à ...

2ème session d’APW en avril. L’agriculture, un dossier qui promet…

La deuxième session ordinaire de ...

Vigilance face aux turbulences et tensions dans la région. Que de défis à l’Algérie nouvelle !

Le Président de la République, ...

Les communes doivent déposer succinctement les opérations avant de prétendre aux financements de soutien. De la crise Covid … à la crise budgétaire

L’une des recommandations faites aux ...

7.300 victimes dont 2.470 après l’indépendance et des survivants souffrant d’handicaps physiques psychologiques. Les crimes continus des mines antipersonnel

Après la mort des victimes ...