Accueil » ORAN » Eau vendue par les camions. Comment réduire la dépendance des ménages?

Eau vendue par les camions. Comment réduire la dépendance des ménages?

C’est une équation difficile que de constater que les ménages dépendent toujours de l’eau transportée à partir de sources puis vendue par les camions ou colporteurs malgré une supposée autosuffisance en matière de distribution d’eau potable, ce qui laisse planer, selon un spécialiste de ressources hydriques, certains doutes sur la qualité de l’eau qui coule dans certaines régions dans les robinets. Oran dont les besoins montent sans cesse crescendo dans le domaine de d’alimentation en eau, a enregistré ces dernières années une expansion de son tissu urbain à la faveur de la naissance de nouveaux pôles d’habitat et tout ce que cela suppose comme besoins supplémentaires en eau de qualité. Il est vrai que le rôle des vendeurs s’est avéré important pour les ménages de certaines régions et agglomérations qui souffrent d’un manque d’eau. Ces vendeurs transportant l’eau à partir des sources dont celles de Hassi ou Misserghine, couvrent une partie inestimable des besoins dont la grosse part va à la consommation, une alternative aux eaux minérales dont les coûts sont sans cesse exorbitants. Les ménages qui croient juste de se tourner à l’eau des vendeurs espèrent le plus souvent engranger des dividendes en faisant des économies allongeant de fait leurs factures de consommation trimestrielles. Ce qu’ignorent sans doute ces derniers que l’eau vendue par les camions n’est pas toujours de qualité semblable que celle vendue dans les bouteilles en plastique, combien même il faudrait se référer à l’évidence selon laquelle certains camions vendeurs ne sont pas toujours entretenus contrairement à ce qu’on serait tenté de le croire. Du coup, ressurgit la sempiternelle question de savoir si l’eau vendue par camions arrive toujours contrôlable et de qualité aux ménages. C’est dans cette optique qu’il faudrait appréhender une réduction de la dépendance des populations qui l’utilisent pour prétendre à une préservation de la santé publique.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Un mois pour l’obtention de l’autorisation d’importation. La course contre la montre des concessionnaires

Est-ce le bout du tunnel? ...

Enseignement supérieur 38. universités algériennes dans le top 500

Quel nouveau rôle pour l’université ...

Efforts considérables et intenses des services de police en ce début 2023. Efficacité, professionnalisme et performances

Les actes liés à la ...

Pour lutter contre le phénomène du monoxyde de carbone. Sonelgaz va installer 22 millions de détecteurs

Il est impératif de savoir ...

Retour en force des T- Shirts et maillots de l’EN sur la place publique. Vente en ligne, en gros et en détail

Oran qui a, depuis la ...