Accueil » SPORT » Du Covid-19 aux commotions cérébrales. La FIFA insiste sur la santé mentale des joueurs

Du Covid-19 aux commotions cérébrales. La FIFA insiste sur la santé mentale des joueurs

Ancien médecin en chef du Liverpool FC, Andrew Massey, qui a rejoint il y a trois ans la FIFA comme directeur de la sous-division Médicale est revenu, dans une déclaration au site de l’instance planétaire, sur une période agitée, évoquant surtout les défis médicaux et objectifs actuels en lien avec l’engagement pris par la FIFA de faire de la santé de toute personne impliquée dans le football une priorité. «J’ai rejoint la FIFA une semaine avant le début de la pandémie. Le sujet qui occupait cette première semaine était l’élaboration d’une stratégie pour la sous-division Médical en vue des trois années à venir, mais la pandémie de Covid-19 a complètement changé la donne. Je crois qu’à ce moment-là, le Président a déclaré «la santé passe avant tout». C’était sûrement le message de santé le plus pertinent émis par la FIFA en 118 années d’existence» a affirmé ledit médecin qui a dû relever son premier défi lorsque l’Organisation mondiale de la Santé a qualifié l’épidémie de Covid-19 de pandémie mondiale, ce qui a eu des répercussions immédiates sur le football aux quatre coins du monde. Et d’ajouter: «La sécurité des personnes et des populations a revêtu une telle importance que nous avons dû mettre en place une multitude de stratégies visant à contenir la propagation du virus et à empêcher les décès évitables et les contaminations, si bien que 207 de nos 211 associations membres ont cessé leurs activités footballistiques pendant des durées variables. Nous avons mis au point des cours de médecine d’urgence, dont le contenu devra être diffusé au sein des 211 fédérations par un responsable national dispensant les cours à toutes les parties prenantes, ce qui entraînera une sorte d’effet de ruissellement». La mise en œuvre d’une stratégie pour la santé mentale, confirmée par le premier programme de traitement des commotions cérébrales appliqué à la Coupe du Monde de la FIFA 2022 au Qatar, a marqué un tournant dans la mission du directeur, relève, du reste, le portail électronique de la FIFA. «Il faut insister sur la gravité des lésions cérébrales. Les médecins s’accordent aussi sur le fait que les symptômes d’une commotion peuvent n’apparaître qu’au bout de 72 heures, soit trois jours. Nous voulons éviter un retour au jeu prématuré alors que le cerveau souffre encore d’une commotion. Ce serait un cas de ‘faux négatif’, lorsqu’on laisse une personne blessée retourner jouer parce que la lésion n’est pas apparue au diagnostic. Le plus grand danger vient de là. Le cerveau subit des dommages d’autant plus inquiétants lorsqu’une deuxième lésion vient aggraver la première. Nous entendons prévenir les cas de faux négatifs. Les recherches ont montré qu’avec des remplacements temporaires, la probabilité de cas de faux négatif se situe entre 16 et 25%, ce qui veut dire que près d’une personne sur quatre retournerait jouer avec une commotion cérébrale qui n’a pas été détectée» pense Massey, avant de conclure: «Nous voulons donc réduire cette proportion en faisant en sorte que la question de base que se posent tous les médecins ne soit plus ‘Ce joueur souffre-t-il d’une commotion?’, mais ‘Peut-on exclure une commotion?’ Les remplacements permanents offrent nettement plus de garanties, car ils excluent toute possibilité de faux négatif et tout risque pour les joueurs dont les symptômes apparents ou les chocs encaissés en jeu indiqueraient une possible commotion».

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

En tournée à travers les séances d’entraînement des clubs de l’élite nationale. Ce que cherche Petkovic en Ligue 1

En assistant aux séances d’entraînement ...

JS Kabylie – MC Oran (A 18h – 23ème journée de L1). Entre deux grands malades

Dans un classique qui a ...

Le N°10 du MCA soigne ses statistiques et son image. Un Belaïli nouveau pour charmer Petkovic

Avec 11 buts et pas ...

De nouveau très en vue avec l’Olympique Lyonnais. Benrahma monte en puissance

Et si le fait d’avoir ...

La course au maintien s’emballe à 8 journées de la fin Magra en surprise, Chlef s’enlise

Bien que leur équipe ne ...