Accueil » MONDE » Droits de l’Homme. La situation au Sahara occidental, une catastrophe humanitaire

Droits de l’Homme. La situation au Sahara occidental, une catastrophe humanitaire

Le chargé d’affaires des territoires sahraouis occupés, Abdallah Souilem, a indiqué lundi que les « forces d’occupation marocaine ont intensifié leurs actions répressives à l’encontre des civils sahraouis dans le but de les intimider », ajoutant que la « situation dégradée des droits de l’Homme dans les villes sahraouies occupées présage d’une catastrophe humanitaire si la communauté internationale n’intervient pas pour dissuader le régime marocain ». Dans un entretien à l’APS, M. Souilem a souligné que « le siège et la répression demeurent les méthodes phares adoptés par le Mekhzen pour intimider les Sahraouis dans les villes occupées », précisant que les autorités d’occupation « ont imposé un blocus autour des domiciles des militants ». Il a rappelé à ce propos, la violence et les blessures faites, le 13 février en cours à la militante sahraouie Sultana Khaya et à sa famille dont le domicile est assiégé par les forces d’occupation marocaine en fermant tous les accès y menant, en vue d’empêcher un groupe de femmes sahraouies de visiter la famille de la militante. Le responsable sahraoui a évoqué aussi l’exode forcée de la militante Ambarka Alina Aba Ali pour sa position quant à la cause sahraouie. Il a également abordé l’affaire du jeune sahraouie Mohamed Salem Ayad Lefkir, dit Fahim , assassiné et placé dans une morgue à l’arrêt à l’hôpital de Laâyoune occupée pour masquer toute trace de violence. Evoquant la violation par le Maroc des droits de l’Homme, M. Souilem a mis en avant la situation déplorable et le traitement catastrophique des détenus sahraouis à l’image de Mohamed Lamine Abidine Hadi, qui poursuit sa grève de la faim au niveau de de la prison locale Tiflet 2 (Maroc). Aussi, rappelle-t-il, une équipe spéciale relevant des forces marocaines ont kidnappé, le 11 février dernier, les deux militants sahraouis, Ghali Bouhla et Mohamed Nafeh Boutasoufra dans la ville de Laâyoune occupée.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Face aux manifestations. Pékin assure que son «combat contre le Covid-19 sera une réussite»

Au lendemain de manifestations rares, ...

Covid-19 en Chine. Protestations contre la politique «zéro cas»

La colère monte en Chine, ...

Migrations. Les 27 décident d’un plan d’urgence

Ne «pas reproduire »la crise franco-italienne ...

Royaume-Uni. La grève des infirmières symptomatique d’un système de santé à genoux

Des délais d’attente de traitements ...

COVID-19 en Chine. Confinement autour d’iPhone city

Le confinement survient après de ...