Accueil » ORAN » Domaine foncier. La loi du plus fort

Domaine foncier. La loi du plus fort

Ils ne ratent rien pour occuper et squatter des terrains appartenant au domaine national. Ils ne reculent devant rien. Ce phénomène prend de plus en plus de l’ampleur, tout le monde est responsable de cette situation. Pourquoi laisse-t-on la situation aller au pourrissement, pourquoi les services administratifs et les élus locaux n’ordonnent-ils pas des opérations de démolition de grande envergure pour mettre un terme définitif à ce fléau. La wilaya d’Oran est malade de son urbanisme. L’anarchie et le mauvais goût qui affectent pratiquement tous les maillons de l’aménagement et de la construction n’aident pas les responsables concernés à faire respecter les lois. Le pillage des réserves foncières et l’extension anarchique des tissus urbains qui s’étaient exacerbés durant plusieurs périodes, particulièrement pendant la décennie noire où tout était permis. La ville et les autres communes de la wilaya disposent-elles d’un schéma directeur d’aménagement? Si oui, pourquoi aucune norme de construction n’est respectée dans la seconde wilaya du pays où les nouvelles réalisations sont faites d’une manière anarchique, ce qui se répercute négativement sur l’aspect architectural et urbanistique qui orne des vues désolantes. C’est le constat (amer) qui a été constaté par tout le monde ; les décideurs locaux devront procéder à la mise en place d’un plan urbanistique pour cette ville qui est devenue, ces dernières années, un réel dortoir. Construction immobilière et respect de la règle d’urbanisme ne font pas toujours bon ménage et il n’est pas rare de voir émerger de terre un bâtiment qui, juridiquement, ne devrait pas l’être. Quelle réaction faut-il avoir lorsqu’une demande de permis ou d’autorisation porte sur un tel bâtiment? Tout praticien, intervenant sur des questions d’urbanisme, a déjà été confronté (ou le sera un jour) à la situation particulièrement délicate qui surgit lors d’une demande d’autorisation de construire. Donc qui doit protéger les biens de l’Etat? L’Etat n’est-il pas le premier à assurer la protection des biens et des personnes; cependant, actuellement, nous vivons les lois de la jungle, les lois du plus fort. Mais ce qui est étrange et incompréhensible, comment des élus de certaines communes ont fermé les yeux sur ces dépassements?

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Journée nationale du chahid. Les sœurs Benslimane ressuscitées

Proclamée officiellement le 18 février ...

Hassi Bounif. Triste constat

Hassi Bounif s’est malheureusement métamorphosé ...

Gardiens de voiture. «Il est grand temps de mettre fin à l’anarchie»

Il semble que le phénomène ...

Dégradation, acte de vandalisme et insalubrité. Problématique de la gestion des cimetières

Triste sort pour nos morts ...

Environnement. «Insalubrité: lourdes conséquences sur l’activité et la vie humaine»

Le médecin généraliste, M.Serrour, évoque ...